Anomalie magnétique, orages magnétique, présagent de catastrophes...?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Anomalie magnétique, orages magnétique, présagent de catastrophes...?

Message par geoff78 le 12/2/2011, 15:26

Anomalie magnétique, orages magnétique, présagent de catastrophes...?


Les chercheurs russes enregistrent lundi 5 avril 2010, le plus violent orage magnétique depuis 2008…

Une puissante tempête magnétique…

Le plus violent orage magnétique depuis octobre 2008 s'est produit lundi soir dans la magnétosphère terrestre, a annoncé mardi l'Institut de physique Lebedev (FIAN) de Moscou sur le site internet de l'observatoire solaire russe TESIS.

"Nous n'avons pas enregistré de fluctuations de champ magnétique terrestre de niveau Kp=7 (sur 10) depuis 540 jours, le dernier orage magnétique aussi important s'étant produit le 11 octobre 2008", lit-on dans un communiqué de l'Institut.

La tempête de niveau Kp=7 (Kp est un indice géomagnétique utilisé pour mesurer les variations du champ magnétique de la Terre) peut porter préjudice aux systèmes énergétiques globaux, modifier l'orientation des satellites, perturber le fonctionnement des systèmes de navigation par satellite et provoquer des coupures radio.

Toutefois, on ne sait pas encore clairement si l'orage de lundi a entraîné de telles conséquences.

"La tempête a commencé vers 09h00 GMT. L'indice Kp a grimpé de 3 points, de Kp=4 ("instable") à Kp=7 ("tempête forte") en trois heures (...). L'orage a duré neuf heures, de 09h00 à 18h00 GMT", selon le communiqué.

L'orage magnétique a été une surprise pour tous les centres météorologiques du monde. Il s'est produit en période d'activité solaire très calme, indiquent les chercheurs. La faible éruption solaire du 3 avril, qui aurait provoqué l'orage, "a été si légère qu'on ne l'a pas porté aux registres des éruptions.

Toutefois, elle a été très longue (plus de sept heures) ce qui n'a pas été pris en compte par les météorologistes", concluent les spécialistes russes.

Source : http://fr.rian.ru/science/20100406/186402051.html


Il existe justement dans cette partie du globe une vaste zone d’anomalies magnétique, bien connue des scientifiques, c’est l'anomalie magnétique de l'Atlantique sud, AMAS, SAA en anglais (South Atlantic Anomaly).




Etrangement, et sans que personne ne fassent aucun lien entre les 2 évènements, nous notons pourtant un puissant séisme de magnitude 7,2 qui s'est produit dimanche soir en Basse-Californie, au Mexique, près de la frontière avec les Etats-Unis.

Sans oublier les pluies monstrueuses sur le Brésil dès lundi, le jour même de cet orage magnétique gigantesque venu de l’espace !

Voir ici : http://www.lefigaro.fr/international/2010/04/06/01003-20100406ARTFIG00637-des-pluies-meurtrieres-s-abattent-sur-l-etat-de-rio-.php

Cette vaste zone d’anomalies magnétique de la Terre, est le théatre de sérieux tremblement de terre en ce moment également, c’est le moins que l’on puisse dire, après Haiti, le Chili, la Guadeloupe, c’est le Mexique, et les cotes sud des USA, ca fait un peu beaucoup pour une même région ne trouvez vous pas !?

Tremblement de terre en haiti le 12 janvier 2010.

Tremblement de terre au Chili le 27 février 2010.

Tremblement de terre Californie / Mexique le 5 avril 2010.

Souvenons nous également de l'Airbus A330 de la compagnie Air France qui assurait la liaison Rio de Janeiro- Paris-Charles-de-Gaulle et qui disparu au dessus de l'Atlantique, en juin 2009, exactement dans cette zone ...


L'anomalie magnétique de l'Atlantique sud, est la région où la partie interne de la ceinture de Van Allen est la plus proche de la surface de la Terre. Les lobes de la ceinture de Van Allen sont disposés symétriquement par rapport à l'axe du magnétisme terrestre, qui est décalé d'environ 11 ° par rapport à l'axe de rotation de la Terre.

D'autre part, l'axe magnétique est décalé d'environ 450 km par rapport à l'axe de rotation. En raison du décalage en angle et en position, la ceinture de Van Allen est plus proche de la Terre au niveau de la partie sud de l'Atlantique, et plus éloigné dans la partie nord du Pacifique.

En conséquence, pour une altitude donnée, le niveau de radiations en provenance de l'espace est plus élevé dans cette région qu'en d'autres points du globe.

Cette AMAS perturbe les satellites et autres engins spatiaux dont ceux qui orbitent à quelques centaines de kilomètres d'altitude avec une inclinaison comprise entre 35 ° et 60 °. Les satellites suivant ces orbites passent régulièrement dans l'AMAS, et s'exposent alors pendant plusieurs minutes à de forts niveaux de radiation.

La Station spatiale internationale, dont l'inclinaison est de 51,6 °, a reçu un revêtement particulier pour supporter ces radiations, et le télescope spatial Hubble ne réalise aucune observation lorsqu'il passe au-dessus de cette région.

8 fois par jour, le satellite Corot plonge au beau milieu de ce nuage de protons émis par le Soleil au cours de ses éruptions régulières, et qui restent piégés dans le champ magnétique terrestre.

Concrètement, les logiciels de traitement du signal voient arriver des électrons qui ne correspondent pas à l’impact d’un grain de lumière en provenance d’une lointaine étoile, mais d’un morceau d’atome issu de notre Soleil…

Beaucoup annoncent le big one pour cette année 2010, peut on penser qu’ils ont raison, et pourquoi ?

A priori oui…

D’ailleurs des experts ont estimés qu'il fallait s'y préparer et les dégats ont même été chiffré, le Big One occasionnerait 150 milliards de dollars de dégâts.

Les spécialistes insistent sur la nécessité de se préparer à cette catastrophe inéluctable, car les importantes ruptures de la partie sud de la faille de San Andreas se produisent environ tous les siècles et demi.

Or, la dernière en date, le tremblement de terre d'El Tejon, s'était produit en 1857, il y a 153 ans. Sa magnitude était de 7,9, mais il n'avait tué que deux personnes.

La Californie à l'époque ne comptait toutefois que 360.000 âmes, un chiffre qui a centuplé depuis; le temps pour la faille d'accumuler une énergie dont la libération aura des conséquences dévastatrices pour la région de Los Angeles et San Diego, l'une des principales mégalopoles du monde avec 18 millions d'habitants.

"On pourrait dire que la faille de San Andreas dans son segment sud est enceinte de neuf mois" a expliqué Thomas Jordan, directeur du Centre de sismologie de Californie du sud.

A l'échelle géologique, cela veut dire que dans les 30 ans à venir, "la probabilité de voir se produire un séisme de très grande ampleur est d'entre 30 et 70%, selon la façon dont on la mesure", a souligné M. Jordan.

Le directeur du Département de préparation aux situations d'urgence de Los Angeles, Ellis Stanley, a une nouvelle fois appelé le public à se préparer au "Big One".

"Le prochain très grand séisme sur la faille de San Andreas sera notre Katrina", a-t-il dit en référence au cyclone qui va dévasté La Nouvelle-Orléans (Louisiane, sud) fin août 2005. "L'impact sur la société sera dévastateur. Après ce genre de tremblement de terre, la vie ne sera plus comme avant", a-t-il prévenu.

De son côté, Lucy Jones, sismologue à l'Institut national de géophysique américain (USGS) a expliqué que la rupture de la partie sud de la faille de San Andreas, qui traverse toute la Californie du nord au sud, produirait une secousse qui durerait plusieurs minutes.

Des vidéos expliquent la perspective du déclenchement volontaire du séisme "the big one", qui serait une opération destinée à faire diversion face à l'effondrement économique et financier états unien ...

Info ou intox, nul ne peut à ce jour confirmer ou infirmer un thèse plus que l’autre !

N’oublions pas qu’un Big One surpuissant pourrait faire plonger toute la basse californie dans le pacifique, le récent tremblement de terre situé dans la zone du golfe de Californie était de magnitude 6.9, une sérieuse alerte !?

Je n’ose imaginer également si ce Big One déclenchait en même temps l’éruption du super volcan Yewllostone !!

La caldeira de Yellowstone mesure 45 kilomètres de largeur pour 85 kilomètres de longueur.

On estime approximativement la dernière éruption, elle se serait produite il y a environ 640 000 ans et aurait été assez puissante pour recouvrir d'une couche de cendre environ la moitié de ce que l'on appelle aujourd'hui les Etats-Unis !

Les scientifiques ont calculé que la colonne de cendre dégagée par l'explosion a dû s'élever à près de 30 Kms.

Les géologues distinguent trois cycles d'activité :

Tuff de Huckleberry Ridge, -2,1 millions d'années, 2 450 km3 de matériaux volcaniques émis.

Tuff de Mesa Falls, -1,3 millions d'années, 280 km3 de matériaux volcaniques émis.

Tuff de Lava Creek, -640 000 ans, 1 000 km3 de matériaux volcaniques émis.

Aujourd'hui, la particularité géologique de Yellowstone est la minceur de la croûte terrestre qui se trouve sous la surface du sol. En effet, alors que celle-ci est en moyenne de trente kilomètres, ici le magma se trouve à une profondeur comprise entre huit et dix kilomètres seulement.

Sans tomber dans le catastrophisme, on peut à juste titre s’inquiéter de tout ce qu’il se passe en ce moment même dans cette région du globe, ou de sérieuses menaces pèsent depuis longtemps. Et tout le monde s’accordent pour penser que, et le Big One est pour bientôt, et le réveil du super volcan est également pour bientôt…

De plus notons que cet énorme orage magnétique arrive, alors que notre Soleil, est dans une phase minime d’activité, il se réveil seulement, après avoir quelque peu inquiété nos scientifiques.

Quand on sait que le pic de son activité sera à son maximum fin 2012, début 2013, que penser alors de cela ?

Sachant que fin 2012 début 2013, les scientifiques prévoient une activité tumultueuse rarement atteinte par notre Soleil, et alors que Vénus et Saturne seront en conjonction d'un coté du Soleil, Jupiter et la Terre seront en opposition de l'autre coté, ce qui aura pour effet de stimuler FORTEMENT les éruptions solaires au moment ou précisément, le 24 e cycle de l'activité du Soleil atteindra son MAXIMUM.

D’autant que d’autres anomalies du champ magnétique de la Terre se font jour, et qui inquiètent nos scientifiques, voir sujets en fin d'article…

En conclusion rappelons que c’est en 2012 que notre système solaire revient à son point de départ et croise le centre de notre galaxie, il y aura un alignement galactique Terre/Lune/Soleil/SagittariusA, qui n’a eu lieu que 18 fois depuis la naissance de l’univers…

Source : http://homme-et-espace.over-blog.com/article-anomalie-magnetique-orages-magnetique-presagent-de-catastrophes-48223523.html
avatar
geoff78
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anomalie magnétique, orages magnétique, présagent de catastrophes...?

Message par geoff78 le 14/2/2011, 15:35

L'inversement des pôles magnétiques pourrait se produire très bientôt


Selon mes recherches des dernières semaines, il semble y avoir une convergence de l'information vers l'annonce de catastrophes climatiques de plus en plus nombreuses et dramatiques causées par l'activité intense du soleil, par l'affaiblissement du champ protecteur terrestre, par à un inversement des pôles magnétiques imminent. Je vous laisse faire vos propres conclusions après la lecture de cet excellent article, de provenance scientifique...



La NASA nous a mis en garde, des articles scientifiques ont été écrits, des géologues ont vu des traces de ce phénomène dans les strates de roches et dans des échantillons de carottes de glace.

Maintenant, le phénomène est bien là et il est irréversible. Le changement des pôles magnétiques s'est accéléré et sème la pagaille au niveau des conditions climatiques. Oubliez le réchauffement planétaire à ce stade-ci, ce qui pousse le climat dans de tels extrêmes est la magnétosphère solaire et son interaction électromagnétique avec le champ magnétique de notre planète.


Lorsque les flux arrivent sur le terrain, quand ils fluctuent, quand ils commencent à devenir instables, tout peut arriver. Et ce qui se passe normalement, c'est que l'enfer se déchaîne! Le changement au niveau des pôles magnétiques a eu lieu plusieurs fois dans l'histoire de la Terre. Ça se passe à nouveau maintenant.

La première preuve que nous sommes dans un cycle de super-tempêtes dangereuses est la série de tempêtes dévastatrices qui ont frappé le Royaume-Uni à la fin 2010. La plus récente tempête (neige), à cette date de rédaction, fut aux États-Unis, elle s'étendait à plus de 2000 milles et elle a affecté plus de 150 millions de personnes. Alors même que la tempête faisait des ravages à travers le Mid-ouest, le Sud et le Nord, une autre énorme tempête a éclatée dans le Pacifique, frappant l'Australie.

L'Australie a fait face à des inondations monstres, historiques, où des pieds d'eau s'accumulaient en quelques heures seulement. Des dizaines de milliers de maisons ont été endommagées ou détruites. Après le déluge, des requins blancs ont été aperçus nageant entre les maisons dans ce qui autrefois était un quartier tranquille de la banlieue. Cette marée d'eau est maintenant devenue une mer intérieure. Quelques semaines plus tard, une autre super-tempête a frappé le Nord de l'Australie avec le cyclone Yasi. Les dommages laissés ont fait de ce secteur une "zone de guerre". Les vents se sont déchaînés à près de 190 mph et le cyclone de catégorie 5 était tout près d'atteindre le niveau 6.

Le cyclone Yasi n'est qu'un avant-goût des désastres à venir. Certains chercheurs sur le climat, qui surveillent la rapidité des changements magnétiques, prédisent des tempêtes qui pourraient pousser des vents de 200 à 400 mph. De telles tempêtes détruiront tout sur leur passage. Il y a une forte possibilité qu'il y ait de plus en plus de tempêtes comme Yasi, ou pire, et qu'elles fassent des ravages considérables pour notre civilisation à cause de la complexité de la relation électromagnétique entre le soleil et la Terre.

La dynamique du soleil, par son champs magnétique et électrique qui se trouvent en perpétuel changement, influencent et peuvent agir de façon très significative sur le champ magnétique terrestre, qui à son tour causera de sérieuses perturbations à des degrés différents sur la rotation de la terre, sur la précession des équinoxes, sur le noyau de la terre, sur les courants marins et par- dessus tout, sur le climat.

Fissures dans le champ magnétique de la Terre

Le pôle nord magnétique de la Terre se déplaçait vers la Russie à un rythme d'environ cinq milles par an. Cette progression vers l'Est se passait depuis des décennies. Soudain, dans les dix dernières années, la vitesse de progression s'est accélérée. Maintenant, le pôle magnétique se déplace à un niveau de 40 milles par an, soit une augmentation de 800%! Et ça continue...

Récemment, suite aux fluctuations du champ magnétique, la NASA a découvert des fissures dans le champ magnétique. Cette situation est inquiétante car elle affecte de manière significative l'ionosphère, la configuration des vents troposphères et l'humidité atmosphérique.

Ces trois éléments ont un effet sur le climat. Pire encore, le champ magnétique protège la planète contre les rayonnements solaires qui causent le cancer, il agit comme un bouclier déflecteur contre les rayons nocifs ultra-violets, les rayons X et autres radiations mortelles.

Avec l'affaiblissement du champ et avec l'émergence de fissures, le taux de cancers pourraient monter en flèche sans compter les mutations d'ADN...

Une agence fédérale, la NOAA, a publié un rapport qui a provoqué une vague de panique parce qu'on y prédit qu'une tempête monstre pourrait anéantir la Californie tout entière. Les scientifiques de la NOAA ont dit que c'était un scénario plausible, qu'un "fleuve atmosphérique" pourrait déplacer l'eau au même rythme que 50 rivières Mississippi qui se jettent dans le Golfe du Mexique!

Le champ magnétique peut "plonger", basculer ou disparaître

The Economist a écrit un article détaillé sur le champ magnétique et ce qui s'y produit. Dans l'article il est noté que:

"Il y a un nombre croissant de preuves que le champ magnétique de la Terre est sur le point de disparaître, du moins, pendant un certain temps. Il ressort dans les données géologiques qu'il bascule de temps à autre, que le pôle sud devient le pôle nord, et vice versa. En moyenne, ces renversements ont lieu tous les 500 000 ans, mais il n'y a pas de tendance que l'on peut discerner. Le dernier renversement a eu lieu il y a 780 000 ans. Comme nous le verrons suite au Symposium des sciences spatiales, qui a eu lieu cette semaine au Groenland, les signes montrent qu'un renversement est attendu pour bientôt.

D'ailleurs, le phénomène de l'évolution du renversement des pôles et les impacts sur la météo ont été les sujets d'un article dans la prestigieuse revue scientifique Nature, intitulé: "Nature "Weather and the Earth's magnetic field". Les scientifiques sont également très préoccupés par le danger croissant des catastrophes météo et par les impacts sur l'humanité. Les dommages causeront des pertes énormes dans les cultures, causant des famines, des villes seront détruites et des dizaines de millions de sans-abris. Ces tempêtes gigantesques auront le potentiel de créer l'effondrement de pays et de sociétés, laissant les populations dans la plus totale vulnérabilité.

Une étude danoise publiée dans la revue scientifique Géologie a trouvé une forte corrélation entre les changements climatiques, les conditions météorologiques et le champ magnétique. Il semble que le climat de la Terre a été fortement touché par les changements au niveau du champ magnétique et cette étude pourrait contester la théorie des changements climatiques causés par l'homme.

"Nos résultats montrent une forte corrélation entre la force du champ magnétique de la Terre et la quantité de précipitations dans les tropiques", dit le géophysicien danois impliqué dans l'étude. Lui et son collègue, de la Commission géologique du Danemark et du Groenland (GEUS), ont comparé une reconstruction du champ magnétique d'il y a 5000 ans sur la base des données tirées de stalagmites et stalactites en Chine et en Oman.

Dans le document de scientifiques "Midday magnetopause shifts earthward of geosynchronous orbit during geomagnetic superstorms with Dst=-300 nT", l'impact de l'intensité magnétique des tempêtes solaires sur la terre peuvent intensifier les effets du renversement des pôles et également, accélérer la fréquence de super tempêtes.Une inversion de polarité peut également amener une ère de glace. Selon certains géologues et scientifiques, nous avons laissé la dernière période interglaciaire derrière nous. Ces périodes sont des périodes de temps, soit environ 11 500 ans entre les grandes périodes glaciaires. Un des signes les plus spectaculaires de l'approche de l'âge de glace est ce qui est arrivé au niveau de l'oscillation de Chandler.

L'oscillation de la Terre a cessée.

Comme expliqué dans le site de géologie et de sciences spatiales earthchangesmedia.com: "Le mouvement Chandler a été découvert en 1891 par Seth Carlo Chandler, un astronome américain."

(Les paragraphes qui suivent n'ont pas été traduits parce que j'estime être incapable de rendre une traduction juste des notions qui y sont expliquées. Elles concernent l'oscillation Chandler, l'oscillation de la Terre).

"The effect causes the Earth's poles to move in an irregular circle of 3 to 15 meters in diameter in an oscillation. The Earth's Wobble has a 7-year cycle which produces two extremes, a small spiraling wobble circle and a large spiraling wobble circle, about 3.5 years apart."

"The Earth was in October 2005 moving into the small spiraling circle (the MIN phase of the wobble), which should have slowly unfolded during 2006 and the first few months of 2007. (Each spiraling circle takes about 14 months). But suddenly at the beginning of November 2005, the track of the location of the spin axis veered at a very sharp right angle to its circling motion."

"The track of the spin axis began to slow down and by about January 8, 2006, it ceased nearly all relative motion on the x and y coordinates which are used to define the daily changing location of the spin axis."

And the Earth stopped wobbling—exactly as predicted as another strong sign of an imminent Ice Age.

Ainsi, le début d'une nouvelle période glaciaire est marqué par une inversion des pôles magnétiques, par l'augmentation de l'activité volcanique, par de plus grands et plus fréquents tremblements de terre, par des tsunamis, par des hivers plus froids, par des méga-tempêtes et par l'arrêt de l'oscillation de Chandler.

Malheureusement, toutes ces conditions sont remplies.

Source: http://www.helium.com/items/2083868-magnetic-polar-shifts-causing-massive-global-superstorms?page=2 et http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com/index.php?idblogp=985146
avatar
geoff78
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anomalie magnétique, orages magnétique, présagent de catastrophes...?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum