Dossier pôle nord magnétique et basculement des pôles.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dossier pôle nord magnétique et basculement des pôles.

Message par geoff78 le 11/2/2011, 10:36

Une anomalie magnétique observée dans l'Atlantique Sud: une inversion magnétique en cours?



Article du "British Geological Survey"

Le champ magnétique terrestre, généré au plus profond de la planète, est un bouclier contre le rayonnement des particules de l'espace. Dans l'Atlantique Sud, ce bouclier est beaucoup plus faible que partout ailleurs dans le monde entier et le rayonnement de l'espace pénètre donc plus profondément dans l'atmosphère. Cette région est connue sous le nom de "l'anomalie de l'Atlantique Sud (ASA)" et le rayonnement de l'ASA est un risque connu pour les satellites, les engins spatiaux et les avions en haute altitude.

Le suivi des changements dans le champ magnétique

L'entrée du rayonnement dans l'atmosphère dépend de l'activité magnétique et des rayons du soleil et de la géométrie (ou forme) du champ magnétique de la Terre. Ainsi, de comprendre l'environnement spatial, en particulier pendant les orages magnétiques, est important. Tout aussi important est la compréhension des changements observés dans le champ magnétique , au fil du temps, à la surface de la Terre.

Voir aussi "le suivi à long terme du champ magnétique de la Terre"
: http://www.bgs.ac.uk/research/longTermMonitoringGeomag.html

Une inversion magnétique en cours?

L'anomalie de l'Atlantique Sud est connue pour être de plus en plus étendue et orientée vers l'ouest de l'Afrique du Sud, où le champ magnétique interne s'affaiblit rapidement dans cette région. C'est peut-être les premiers signes d'un changement de direction à venir dans le champ magnétique interne. Nous ne savons pas précisément dans le détail ce qui se passe lors des inversions, entre les changements observés dans le champ magnétique et le moment où le renversement est complété. Toutefois, ces facteurs sont importants pour savoir où les risques d'irradiation peuvent être augmentés et la façon dont l'atmosphère pourrait répondre.

Le champ magnétique terrestre a eu beaucoup de hauts, de bas et d'inversions dans le passé. La dernière inversion remonte à 800 000 ans. Donc, la Terre est connue pour être en mesure de regénérer son champ magnétique. Comprendre le développement de l'ASA peut donc être important dans la compréhension des processus de renversement et de son impact sur la vie et l'environnement naturel.

Un observatoire sur le magnétisme terrestre, installé en Georgie du Sud, fait le suivi de l'anomalie de l'Atlantique Sud et note les changements qui se produisent au centre de la Terre.

Améliorer les prévisions

Des données nouvelles serviront à construire de meilleurs modèles mathématiques concernant le champ magnétique. Ces modèles peuvent être utilisés pour déduire l'évolution du débit de liquide de fer dans le noyau externe de la Terre. Ce flux de fluide soutient le champ magnétique de la Terre et nous permet de faire des prévisions sur des changements futurs.

Source : http://www.bgs.ac.uk/research/highlights/southAtlantic2010.html



Alarmantes données de la NOAA: accélération du basculement des pôles



La NOAA National Geophysical Data Center maintient un ensemble de coordonnées annuel du pôle nord magnétique remontant à l’année 1590, à partir des mesures au début des journaux de bord jusqu’aux techniques modernes.

Notant qu’il y a eu beaucoup de rapports récents de basculement des pôles, au point où le phénomène cause de réelles problèmes au gens tels que la fermeture temporaire des aéroports , une enquête plus approfondie était de mise.

Après le transfert de 420 années de données des différentes positions du pôle nord de la Geo Data Center de la NOAA, la configuration pour l’adapter dans une feuille de calcul Excel, l’ajout d’une formule complexe pour déterminer la distance exacte entre les 2 calculs de latitude-longitude, appliquer la formule à chaque point de la séries de données, et puis finalement tracé le tout en un graphique visuel, il est inquiétant de découvrir le grande distance parcouru des pôles seulement au cours des 10-20 dernières années.


Voici un fait très intéressant …

Depuis 1860, le mouvement du pôle magnétique a plus que doublé à tous les 50 ans . C’est assez important.

Voici un autre fait très intéressant …

Au cours des 150 dernières années, le basculement des pôles a été dans la même direction .

Le fait suivant est encore plus étonnant …

Au cours des 10 dernières années, le pôle nord magnétique s’est déplacé près de la moitié de la distance totale des 50 dernières années! En d’autres termes, le basculement des pôles a apparemment sensiblement accéléré.

Le basculement des pôles a plus que doublé durant les 50 dernières années.


Le taux actuel du basculement du pôle Nord magnétique est d’environ 55 kilomètres par an. Selon l’ensemble de données, au cours de l’année 2000, le pôle Nord magnétique s’est déplacé à plus de 70 km.

Maintenant le problème est que depuis que le basculement des pôles s’est élevée à un taux record au cours des 10-20 dernières années en près de 400 ans de données, l’effet cumulé commence maintenant se faire sentir à travers le monde.

Est-ce que les effets nous touchent que très peu ou allons nous dans le mauvais sens? je suppose que le temps nous le dira, mais au rythme actuel, il y aura sans doute des effets directs sur de nombreux systèmes dans les années à venir, beaucoup d’entre eux seront des questions de nuisance comme les changements de la documentation alors que d’autres seront probablement plus graves.

On ne sait pas si le changement s’accélérera ou ralentira dans les années à venir. Certains disent qu’une inversion des pôles serait déjà en retard, et ce phénomène peuvent être des indicateurs du début de ce processus.

Notez que le champ magnétique terrestre est ce qui nous protège des radiations. Sans lui, nous n’aurions pas survécu. Est-ce qu’une inversion de polarité causera entre les deux « flip-flop » une période de temps sans aucun champs magnétique de telle sorte que nous serions exposés à des radiations mortelles?

À suivre…

Graphique de changement annuel du pôle nord magnétique au cours des 420 dernières années :


Les graphiques parlent d’eux même…Le processus semble s’accélérer et se confirmer.


À la direction du courant, le pôle nord magnétique se dirige directement vers la Russie. L'image suivante montre l'accélération spectaculaire tout en soulignant les 50 dernières années par rapport aux 10 dernières années du mouvement.

Source : http://modernsurvivalblog.com/pole-shift-2/alarming-noaa-data-rapid-pole-shift/

Le champ magnétique et les variations climatiques : les imbrications entre le champ magnétique du Soleil et de la Terre : http://albert-nodon.e-monsite.com/rubrique,le-champ-magnetique,118504.html

Nord magnétique, géographique et déclinaison magnétique : http://f1rzv.free.fr/astrinfo/decl_magn.php

Très bon site sur le champ magnétique
: http://poseidonia.forumpro.fr/t231-le-soleil-le-champ-magnetique

L'inclinaison Terrestre va nous refroidir
: http://www.laterredufutur.com/html/modules.php?name=News&file=article&sid=556

Les boussoles n'en finissent pas de perdre le nord
: http://www.lefigaro.fr/sciences-technologies/2009/12/30/01030-20091230ARTFIG00337-les-boussoles-n-en-finissent-pas-de-perdre-le-nord-.php



Pôle nord magnétique et tremblements de terre aujourd'hui




L'augmentation du nombre de forts tremblements de terre d'aujourd'hui peut être liée au phénomène de changement polaires, et sont tous deux des sous-produits de la Terre de noyau de fer turbulent et un liquide bouillant extérieure, déchaînées autour d'un noyau de fer solide intérieure aussi chaude que le Soleil et tourner plus vite que la rotation de la planète elle-même.

Le manteau de la Terre et la croûte sont flottant au-dessus d'une mer orageuse conducteur de l'électricité qui produit le fer fondu champ magnétique de la planète par ce qu'on appelle l'effet dynamo. Le pôle nord magnétique a été situé en 1831 et a été régulièrement suivis jusqu'à la mesure la plus récente prise il ya quelque temps en 2001. Pendant ce temps, le pôle a proposé un étonnant 1,100 km. En fait, depuis 1970, le pôle a été beaucoup plus rapides, à partir de 10 km à 40 km par an, une incroyable augmentation de quatre fois.

On ne sait pas pourquoi il n'y a pas eu pour mission de localiser physiquement le pôle nord magnétique depuis la dernière position observée en 2001. Il n'y a que des estimations quant à son emplacement actuel.

Comme la vitesse de son mouvement s'est accéléré en place par un facteur de quatre au cours de si peu de temps, il pourrait être raisonnable de se demander si sa vitesse a continué d'augmenter depuis 2001. Apparemment l'incitatif est là pour vérifier.

Polar changement est causé par des changements substantiels dans le déplacement du noyau de fer fondu externe.

Dr Tony Phillips de Nouvelles de la Science - La NASA a indiqué les informations suivantes ... Environ 400 reprises changement polaires ont eu lieu au cours des 330 derniers millions d'années tandis que l'intervalle moyen entre les inversions au cours des derniers temps géologiques a été d'environ 200.000 années. Inversion de la Terre dernier champ eu lieu il ya 780.000 années et nous sommes apparemment très en retard.

La plupart des éléments de preuve recueillis à partir de l'analyse de certains types de roches indique qu'un processus de changement polaires inversion peut prendre 1000 ou jusqu'à 8000 ans. Cependant il ya eu aussi des rapports du processus lui-même terminé beaucoup plus rapidement que cela, le récit le plus célèbre étant des mesures de la roche de lave à Steens Mountain, dans l'Oregon, qui indiquent que le champ magnétique a été déplacement jusqu'à 6 degrés par jour pendant un poste particulier polaires près de 16 millions d'années.

Le processus de changement polaire lui-même est de préoccupation non seulement pour ses effets sur la terre comme les volcans et les tremblements de terre, mais si le comportement est tel que le champ réduit d'abord à zéro avant de se reconstruire, de la Terre seront exposés sans défense suffisante au rayonnement solaire , ce qui serait désastreux. En fait, le champ magnétique est aujourd'hui affaiblissement rapide selon certains experts scientifiques. Il existe plusieurs théories sur la façon dont une inversion aurait lieu, d'autres maintiennent toujours une protection contre le soleil tandis que d'autres n'ont pas.

Nous savons que l'actuel changement magnétiques polaires se produit rapidement, et nous savons que cela est le résultat d'un noyau externe évolution tumultueuse. Nous pourrions conclure que cette cause-effet pourrait contribuer à d'autres changements observés sur la surface de la planète tels que le mouvement des plaques tectoniques résultant en plus de tremblements de terre aujourd'hui. Jusqu'ici en 2010, nous avons observé une augmentation significative des tremblements de terre, en particulier dans les gammes de grandeur plus élevé. Tout ce que nous voyons ici récents concernant magnétique changement polaires et, aujourd'hui, les tremblements de terre peuvent tous être liés et peuvent être des réflexions des changements qui se produisent en profondeur sous nos pieds.

Source : http://modernsurvivalblog.com/pole-shift-2/polar-shift-and-earthquakes-today/



Vitesse de dérive de la position du pôle nord magnétique depuis 1840, d’après les mesures sur le terrain (courbe bleue) et trois différents modèles géomagnétiques pour trois intervalles de temps différents.

Ce phénomène d’accélération brutale n’est pas encore complètement expliqué. Il pourrait être lié à une augmentation du flux de champ magnétique dans la région polaire Nord du noyau terrestre. Celle-ci serait causée par l’expulsion de lignes de champ magnétique du noyau, selon un mécanisme proche de celui à l’origine de l’apparition des tâches solaires.

Source : http://www.institut-polaire.fr/ipev/documents/pole_nord_magnetique








Il y a actuellement une grosse anomalie dans l'hémisphère Sud, une brèche est ouverte au dessus de l'Amérique du Sud jusqu'au pacifique.

Si vous voulez en savoir plus voici deux lien qui pourraient vous intéresser :

http://suivi-soleil.over-blog.com/article-surveillance-de-la-magnetosphere-65615911.html
http://suivi-soleil.over-blog.com/article-emission-radio-et-environnement-terrestre-64506797.html

Depuis quelques semaines, dans la liste des liens, vous pouvez trouver " Particules solaires ".

C'est le satellite NOAA 18 qui fait les relevés de particules solaires dans la haute-atmosphère et qui nous donne des renseignements utiles sur le fameux trou dans la magnétosphère détecté à la fin des années 90.


Le carré rouge détermine la localisation du satellite en début des mesures de la journée, et le triangle sa dernière position à la mise à jour de la carte.

Nous pouvons voir les zones habituelles de pénétrations des particules solaires, proches des pôles ( ce qui engendre les aurores boréales et australes ).

Mais nous pouvons également voir une zone où se situe un trou dans la magnétosphère.

Une zone sur l'Atlantique Sud, allant de l'Argentine à l'Afrique du Sud, où la pénétration reste faible. Et une zone plus sérieuse, au niveau de l'Amérique du Sud, débordant sur le Pacifique, et englobant tout la zone de l'Atlantique en dessous de l'équateur.

C'est une carte à visualiser souvent, pour voir l'évolution de cet inquiétant trou dans la magnétosphère.

Peu d'informations circulent sur les effets de cette pénétration anormale des particules solaires. Le Brésil doit être la zone la plus touchée.

Source : http://surfacelibre.blogspot.com/2011/01/inversion-des-poles-magnetiques.html et http://surfacelibre.blogspot.com/2011/01/inversion-des-poles-la-terre-cet-aimant.html



La modification des champs magnétiques de la Terre



On a observé que certains changements climatiques coïncidaient avec des modifications du champ magnétique terrestre, mais on ignore encore pourquoi. Il est possible que la brusque disparition d'espèces animales entières (les dinosaures en sont l'exemple le plus connu) ait coïncidé avec de brusques bouleversements du champ magnétique terrestre, désormais prouvés.

Ces modifications ne sont pas des phénomènes perdus dans la nuit des temps géologiques. Les chercheurs ont découvert, dans les cendres de feux de camp d'aborigènes australiens, des preuves irréfutables que les pôles Nord et Sud occupaient des positions très différentes de celles d'aujourd'hui, et une inversion complète des pôles n'est pas exclue non plus. Ces modifications magnétiques, et les bouleversements qu'elles auraient entraînés, dateraient d'une époque relativement récente.


Une inversion soudaine des pôles magnétiques comparable à celle qui s'est produite dans le passé provoquerait une série de séismes le long des lignes de faille tectoniques et de gigantesques raz de marée consécutifs à des bouleversements subocéaniques. Des îles seraient englouties, des régions côtières et des plaines disparaîtraient sous les flots, tandis que des fonds marins surgiraient des profondeurs. De nombreux pays connaîtraient des inondations comparables au Déluge de la Bible. Des prédictions semblables avaient déjà été faites, par Edgar Cayce notamment, mais on ne les avait pas prises au sérieux. Ces nouveaux éléments feront que l'on prêtera peut-être désormais plus d'attention à ces prédictions.

Un basculement axial de la Terre générerait ouragans et raz de marée. De tels bouleversements cataclysmiques se sont sûrement déjà produits dans le passé. Les importants gisements de charbon de la Grande-Bretagne prouvent qu'à l'ère carbonifère la région connaissait un climat tropical, avec de vastes étendues de fougères et de marécages. De même, une grande partie de l'Amérique du Nord était couverte de forêts tropicales humides. A l'inverse, les régions ouest de l'Australie et de l'Afrique du Sud étaient sous les glaces.

Alfred Wegener, dans les années 20, avait avancé une explication fondée sur la dérive des continents, mais elle supposerait une dérive de grandes masses continentales sur des milliers de kilomètres. Le scénario d'un basculement de l'axe de la Terre semble plus plausible, et permet, par exemple, de comprendre comment des troupeaux de mammouths paissant paisiblement dans une Sibérie chaude ont pu être pris dans les glaces après un brutal changement climatique. La congélation fut si rapide que l'on retrouva des fleurs non digérées dans l'estomac de l'un d'eux ! Une thèse opposée soutient que les mammouths ont toujours habité l'Arctique, mais cela est assez improbable, car un environnement aussi défavorable ne pouvait fournir une végétation suffisante à des animaux de cette taille.

Des expériences menées à l'aide de gyroscopes montrent que ceux-ci oscillent après avoir subi l'impulsion adéquate, mais ne tardent pas ensuite à retrouver un nouvelle stabilité dans leur rotation. Ce modèle théorique gyroscopique pourrait être appliqué à la Terre le passage d'un corps céleste (Vénus ou un astéroïde) pourrait donner une impulsion gravitationnelle suffisante pour faire osciller notre planète.

En 1967, l'ingénieur électricien Hugli Brown suggéra que l'axe de la Terre s'était incliné de 90° il y a 7 000 ans à peine. Si sa thèse sur les oscillations polaires régulières est difficile à défendre, celle de la petite oscillation axiale reste fort plausible.

Adam Barber, qui soutint la théorie de Brown dans une brochure intitulée Arrivée d'une catastrophe pire que la bombe H, avait prédit qu'un basculement axial de 135° se produirait dans les prochaines décennies, mais pas avant l'an 2005. Si cette prédiction n'est pas à prendre à la lettre, les écrits de Peter Warlow sur le même sujet, publiés en 1978 dans le journal de physique, méritent, eux, d'être pris au sérieux.

Voici le site de la mission Thémis, où ils parlent des trous dans la magnétosphère : http://www.nasa.gov/mission_pages/themis/news/themis_leaky_shield.html

Source : http://www.aucune-conspiration-juste-la-verite.com/article-la-modification-des-champs-magnetiques-de-la-terre-45123496.html











Quand la Terre part à la dérive



Et si la Terre basculait... Difficile de l'imaginer. Pourtant, il semble bien que ce soit son sort lorsque que la répartition des masses denses ou moins denses se déplacent dans le manteau terrestre au cours des temps géologiques. Mais comment est-ce possible? Pour tester les hypothèses en cours, une équipe de l'Institut de physique du globe de Paris (INSU-CNRS, Paris Diderot) a modélisé les mouvements des zones de subduction et remontées de matières chaudes dans le manteau pour reconstituer la "grande dérive du pôle de rotation" observée pour les derniers 120 millions d'années. Cette étude parue récemment dans la revue Earth and Planetary Science Letters apporte ainsi des précisions sur la dynamique interne de la planète.


La tectonique des plaques est maintenant bien connue, mais ne suffit pas à décrire de façon complète le mouvement des plaques par rapport à l'axe de rotation de la Terre. En effet, à celle ci se superpose un mouvement d'ensemble des plaques et du manteau terrestre, connu sous le nom de "grande dérive du pôle de rotation".

Il a été montré que la dérive du pôle de rotation d'une planète peut être produite par des changements dans la distribution des masses dans son manteau ou à sa surface (1). De telles dérives expliqueraient certaines observations paléomagnétiques ou variations climatiques. On dispose, en l'occurrence, du trajet de cette dérive pour les 200 derniers millions d'années obtenu en combinant le mouvement des plaques, déterminé par le paléomagnétisme, et le positionnement de l'ensemble des points chauds. Dans l'étude rapportée ici, les auteurs ont cherché à retrouver les causes de cette dérive du pôle de rotation de la Terre, estimée pour les 120 derniers millions d'années.

Suite et source
: http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=7966



Inversion des pôles



1) Les pôles géographiques et magnétiques

2) Origine et rôle des pôles magnétiques

3) L'inversion des pôles dans l'histoire (article modifié le 4/04/2007 suite à discussion avec L.Bon qui m'a apporté quelques lumières sur l'orientation des cristaux de magnétite)

4) Le phénomène actuel

5) Impact sur nos vies

Les pôles géographiques et magnétiques

Vous connaissez les pôles nord et sud points extrêmes de notre planète par lesquels passe l'axe de rotation de la terre et vers lesquels convergent tous les fuseaux horaires du monde. Ces pôles sont des lieux de froid intense et assez hostiles à la vie. Ce sont les pôles géographiques.

Ceux-ci correspondent à peu près aux pôles magnétiques (à quelques centaines de km près et surtout de façon opposée). Le pôle nord magnétique se situe à proximité du pôle sud géographique et vice-versa. Ces pôles sont dus à un champ magnétique interne à la planète et les lignes de ce champ sortent par un point appelé pôle nord et se dirigent vers un point à l'opposé de la Terre appelé pôle sud.

Le pôle nord géographique et le pôle sud magnétique sont séparés de quelques centaines de km. En effet si le pôle nord géographique est un point qui ne bouge pas, le pôle sud magnétique se déplace lentement aux alentours du pôle nord géographique et se situe actuellement au nord du Canada. Quand vous utilisez votre boussole, elle vous indique donc le nord du Canada soit une direction presque au nord géographique (mais pas tout à fait et il y a une différence d'environ 4°). Si vous êtes vers le pôle nord géographique, votre boussole vous indique toujours le nord du Canada comme nord...donc vers le sud...cocasse non?

Origine et rôle des pôles magnétiques

Comme dit plus haut, les pôles sont dus à un champ magnétique interne à la planète. Le coeur de notre planète est un noyau de fer liquide et très chaud en rotation (donc animé d'un mouvement).

Les mécanismes sont mal compris mais partons du principe de physique qu'un champ magnétique crée un courant électrique sur un métal en mouvement et vice-versa et supposons qu'au départ nous ayons dans ce noyau des atomes de fer orientés préférentiellement dans une direction donnée. Ces atomes vont alors créer comme dans un barreau de fer magnétique un champ magnétique qui aura une direction privilégiée même si il est de faible intensité. Ce champ crée sur le métal (noyau de fer!) en rotation des lignes de courants électriques. Ces courants créent alors à leur tour un champ magnétique sur notre boule de métal qui vient s'ajouter au petit champ initial.

Au final un équilibre se crée avec un champ magnétique bien orienté et bien réel. Ce champ possédant un pôle sud vers notre pôle nord actuellement.

Ce champ constitue autour de la Terre un maillage de lignes de champ (les ceintures de Van Halen) qui piègent (magnétiquement donc) toutes les particules électriques se promenant dans les environs. Ces particules principalement d'origine solaire bombarderaient notre planète lors des fameuses éruptions solaires et ne laisseraient que bien peu de chances à la vie de se développer. Fort heureusement, elles sont piégées et sont canalisées vers les pôles nord ou sud selon leur charge électrique) où elles brûlent dans la très haute atmosphère en éclairant le ciel de mille couleurs: les aurores boréales (au nord) et les aurores australes (au sud).

L'inversion des pôles dans l'histoire

Lors des éruptions volcaniques, certains atomes (le fer notamment) des roches en fusion (température comprise entre 700 et 1200°C) cristallisent avec des atomes d'oxygène en molécules de magnétite Fe2O3. Tant que la température est élevée, les cristaux de magnétite sont insensibles à l'aimantation ambiante due au champ magnétique terrestre. Mais dès que la température passe sous les 580°C (température dite de Curie), ces cristaux s'orientent dans le sens du champ magnétique (ou plutôt les spins, moment magnétiques internes à la molécule). La roche volcanique va donc garder une trace pour toujours (sauf si elle à nouveau chauffée à plus de 580°C) de l'orientation du champ magnétique terrestre au moment de son refroidissement.

On retrouve donc des roches volcaniques nous indiquant le nord géographique (donc le sud magnétique) jusque -700000 ans. Mais avant cette date, les roches pointent vers le sud. Le sud magnétique était donc au pôle sud! puis vers -820000 ans de nouveau vers le nord et ainsi de suite. On a très vite compris que le pôle sud magnétique ne se contentait pas de bouger lentement aux alentours du pôle nord, il migre carrément au pôle sud géographique de temps en temps!

Encore plus surprenant, une même coulée de lave (coulée sur quelques semaines donc) a dévoilé un rapide changement d'orientation qui montre que cette inversion peut ne prendre que quelques jours ou semaines. Cela signifie qu'après 700000 ans passée avec un pôle sud magnétique au nord, il peut se retrouver l'été prochain au sud!

Le phénomène actuel

Or les scientifiques notent depuis quelques décennies une rapide décroissance de l'intensité de notre champ magnétique. On s'interroge toujours sur l'origine de cette décroissance (certains pensent que notre noyau est en train de s'arrêter de tourner...voir le film "The core fusion") mais d'autres émettent l'idée d'une inversion prochaine des pôles (quelques décennies ou siècles maximum, c'est très peu sur l'âge de la Terre).

Une université américaine a même réussi à simuler un tel changement grâce à un supercalculateur. Ils sont arrivés à la conclusion que l'inversion est soudaine (hypothèse confirmée par nos laves) mais que le pôle sud magnétique ne passe pas comme ça comme par magie du nord au sud géographiques. En fait il apparaît (dans la simulation) une tâche d'inversion dans les 2 hémisphères, c'est à dire un endroit où le pôle nord est magnétiquement dans l'hémisphère nord n'importe où. Puis de nombreuses tâches apparaissent puis grandissent et le pôle nord magnétique s'installe rapidement dans l'hémisphère nord et vice-versa.

Pour recréer en laboratoire un champ magnétique dans des conditions
proches de ce qui se passe au cœur de la Terre, du Soleil, ou d’autres
corps de l’univers, des chercheurs de l’expérience VKS ont brassé 160
litres de sodium liquide dans un cylindre, grâce à deux turbines.
Au-delà d’une certaine vitesse –le seuil critique s’établit à 1.000
tours par minute- des courants électriques se créent dans le fluide
conducteur et engendrent un champ magnétique.
Tant que les deux turbines tournent à la même vitesse, le champ
magnétique est constant. En revanche, lorsque les turbines tournent à
des vitesses différentes, le champ magnétique commence à se comporter de façon plus erratique. A certaines vitesses de rotation, le champ diminue
au point de presque disparaître, avant de réapparaître inversé.
(Cependant la simulation est encore loin de la réalité car il est
difficile de simuler la fluidité du noyau terrestre associée à la
vitesse de la rotation de notre belle planète bleue Smile )

Impact sur nos vies

Pendant cette inversion...Imaginons pour commencer nos boussoles! Si une tâche de pôles nord magnétique apparaît par exemple sur¨Paris, les boussoles de toute la France indiqueront donc le sud à Paris et le nord dans toute autre direction opposées à paris!

Tous les instruments basés sur le sud magnétique seront inefficaces (instrument de vol des avions par exemple) et il faudra repenser tout cela.

Mais surtout, le champ magnétique sera totalement désorganisé avec des petites pôles nord à droite à gauche. Le champ global de la planète aura considérablement diminué!. Or rappelez vous son rôle protecteur de notre planète contre les éruptions solaires! Les particules de vents solaire attaqueront la planète sous tous les angles provoquant des cancers beaucoup plus fréquents (mais les scientifiques estiment qu'une bonne partie de la population en survivra).

En compensation, nous aurons des orages magnétiques un peu partout sur la planète (orages dus au vent solaire) et des aurores un peu partout donc. Si nos jours sont un calvaire pour nos organismes bombardés de particules nocives, nos nuits seront des plus féeriques!

Si cette hypothèse d'inversion est bien en train de se produire, le champ magnétique a bel et bien diminué et laisse donc un peu plus passer les particules de vent solaire qui brûlent sous des latitudes un peu plus basses donc. Plus de chance d'observer des aurores sous nos latitudes désormais! A vos appareils photo!

Source : http://argent-dette.over-blog.com/ext/http://sommeteo.free.fr/inversion_des_poles.htm#chapitre%202
avatar
geoff78
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dossier pôle nord magnétique et basculement des pôles.

Message par geoff78 le 11/2/2011, 10:43

BASCULEMENT DES POLES


Modifications du champ géomagnétique terrestre

Les déplacements erratiques de nombreux corps célestes à travers le système, solaire influent sans doute sur l'orbite et l'axe de rotation des planètes. On a observé que certains changements climatiques coïncidaient avec des modifications du champ magnétique terrestre, mais on ignore encore pourquoi. Il est possible que la brusque disparition d'espèces animales entières (les dinosaures en sont l'exemple le plus connu) ait coïncidé avec de brusques bouleversements du champ magnétique terrestre, désormais prouvés.

Une grande partie de l'Amérique du Nord était couverte de forêts tropicales humides.
A l'inverse, les régions ouest de l'Australie et de l'Afrique du Sud étaient sous les glaces.

Ces modifications ne sont pas des phénomènes perdus dans la nuit des temps géologiques. Les chercheurs ont découvert, dans les cendres de feux de camp d'aborigènes australiens, des preuves irréfutables que les pôles Nord et Sud occupaient des positions très différentes de celles d'aujourd'hui, et une inversion complète des pôles n'est pas exclue non plus. Ces modifications magnétiques, et les bouleversements qu'elles auraient entraînés, dateraient d'une époque relativement récente.

Une inversion soudaine des pôles magnétiques comparable à celle qui s'est produite dans le passé provoquerait une série de séismes le long des lignes de faille tectoniques et de gigantesques raz de marée consécutifs à des bouleversements subocéaniques. Des îles seraient englouties, des régions côtières et des plaines disparaîtraient sous les flots, tandis que des fonds marins surgiraient des profondeurs. De nombreux pays connaîtraient des inondations comparables au Déluge de la Bible. Des prédictions semblables avaient déjà été faites, par Edgar Cayce notamment, mais on ne les avait pas prises au sérieux. Ces nouveaux éléments feront que l'on prêtera peut-être désormais plus d'attention à ces prédictions.

Un basculement axial de la Terre générerait ouragans et raz de marée. De tels bouleversements cataclysmiques se sont sûrement déjà produits dans le passé. Les importants gisements de charbon de la Grande-Bretagne prouvent qu'à l'ère carbonifère la région connaissait un climat tropical, avec de vastes étendues de fougères et de marécages. De même, une grande partie de l'Amérique du Nord était couverte de forêts tropicales humides. A l'inverse, les régions ouest de l'Australie et de l'Afrique du Sud étaient sous les glaces.

Alfred Wegener, dans les années 20, avait avancé une explication fondée sur la dérive des continents, mais elle supposerait une dérive de grandes masses continentales sur des milliers de kilomètres. Le scénario d'un basculement de l'axe de la Terre semble plus plausible, et permet, par exemple, de comprendre comment des troupeaux de mammouths paissant paisiblement dans une Sibérie chaude ont pu être pris dans les glaces après un brutal changement climatique. La congélation fut si rapide que l'on retrouva des fleurs non digérées dans l'estomac de l'un d'eux ! Une thèse opposée soutient que les mammouths ont toujours habité l'Arctique, mais cela est assez improbable, car un environnement aussi défavorable ne pouvait fournir une végétation suffisante à des animaux de cette taille.

Des expériences menées à l'aide de gyroscopes montrent que ceux-ci oscillent après avoir subi l'impulsion adéquate, mais ne tardent pas ensuite à retrouver un nouvelle stabilité dans leur rotation. Ce modèle théorique gyroscopique pourrait être appliqué à la Terre le passage d'un corps céleste ( Vénus ou un astéroïde ) pourrait donner une impulsion gravitationnelle suffisante pour faire osciller notre planète.

En 1967, l'ingénieur électricien Hugli Brown suggéra que l'axe de la Terre s'était incliné de 90° il y a 7 000 ans à peine. Si sa thèse sur les oscillations polaires régulières est difficile à défendre, celle de la petite oscillation axiale reste fort plausible.

Adam Barber, qui soutint la théorie de Brown dans une brochure intitulée Arrivée d'une catastrophe pire que la bombe H, avait prédit qu'un basculement axial de 135° se produirait dans les prochaines décennies, mais pas avant l'an 2005. Si cette prédiction n'est pas à prendre à la lettre, les écrits de Peter Warlow sur le même sujet, publiés en 1978 dans le journal de physique, méritent, eux, d'être pris au sérieux. Son hypothèse est celle d'un basculement axial à 180° les pôles Nord et Sud permutant. il démontra sa thèse à l'aide d'une maquette, et la confirma par une série de calculs. Selon lui, ce basculement se produirait tous les 2 000 ans environ. Warlow, qui, à l'instar de Velikovsky, prend les mythes très au sérieux, soutient que les Égyptiens ont enregistré à quatre reprises une telle interversion des pôles. Les plus récentes auraient eu lieu en 700 et en 1500 av. J.-C., cette dernière date correspondant à celle avancée par Velikovsky, ainsi qu'à celle de la destruction de la civilisation minoenne de Crète. Aussi, si le Soleil, avant le déluge se levait à l'ouest. Cela expliquerait plusieurs mystères:

Le glissement rapide de l'écorce terrestre.
La présence de mammouths parfaitement conservés dans les glaces de Sibérie, l'herbe ingérée non putréfiée.
Des géologues ont trouvé des roches dont le sens d'orientation cristalline était inversé et ceci ne peut pas s'expliquer que par l'inversion du sens de rotation de la terre ( ou une inversion des pôles ), sinon cela voudrait dire que ces roches sont vraiment très anciennes et la dérive des continents les ont déplacées trés loin de leur latitude d'origine.
Les anguilles qui traversent l'océan jusqu'à la mer des Sargasses pour revenir se reproduire, comme les saumons, en suivant tout simplement au fond de l'océan, le lit des cours d'eau engloutis.

LA SCIENCE AUJOURD'HUI

Des paléobiologistes ont découvert des traces fossiles qui indiquent que « la vie semble avoir été inscrite, gommée et réécrite quatre ou cinq fois, depuis le Cambrien. Ce qu’ils ont constaté, c’est qu’à différentes époques de l’histoire, la vie s’est développée pour être ensuite presque instantanément gommée. A chaque cycle, il s’en est suivi une période où la Terre a été dépourvue de toute vie pendant des millions d’années. Les grandes extinctions de masse sont prouvées. Là encore, elles n’ont jamais été expliquées clairement. Rentrent-elles également dans ce schéma de mort et de résurrection cyclique ?

La Terre, comme une toupie, tourne de moins en moins vite sur elle-même. Elle boucle son tour aujourd’hui en 24 h mais il ne lui en fallait que 22 il y a 400 millions d’années. Le champ magnétique terrestre serait-il en train de s’inverser ? Sur les 150 dernières années, l’intensité de la composante Nord-Sud du champ magnétique a décru de 10%. De plus, le pôle nord magnétique a été sérieusement perturbé ces trente dernières années.

La Terre n’a pas toujours été bleue. Il y a environ 750 millions d’années, elle aurait été entièrement recouverte de glace. Des pôles à l’équateur, une énorme couche de glace aurait recouverte toute sa surface. C’est du moins ce que pensent de nombreux climatologues. Toute trace de vie aurait été éliminée pendant cette longue période. Il y a 800 millions d’années, les continents actuels se regroupent en un seul bloc, la Rodinia. Puis, ce super continent se fissure sous l’effet d’une intense activité volcanique. Des mers s’ouvrent et de gigantesques quantités de basalte son libérées ce qui piège une quantité de dioxyde de carbone. L’effet de serre perd alors son efficacité et les températures s’effondrent, provoquant la plus grande période glaciaire de tous les temps.

Des études en paléomagnétisme ont établi que la polarité magnétique de la Terre "s'était inversée plus de 170 fois pendant les derniers 80 millions d'années". Selon un article du géologue S.K Runcorn, Professeur à l'Université de Cambridge, "il ne fait aucun doute que le champ magnétique de la Terre est déterminé directement ou indirectement par la rotation de la Terre". Donc, l'axe lui-même de la Terre aurait changé. Plus simplement, la planète aurait basculé sur elle-même, ce qui aurait entraîné un changement de la localisation des pôles géographiques. Selon des articles parus dans Nature, la dernière inversion géomagnétique a eu lieu il y a 12 400 ans, au onzième millénaire avant notre ère. On sait que cette période est marquée de grandes extinctions dans le monde animal. (Nature 234,27/12/71). Certains scientifiques estiment que la prochaine inversion des pôles magnétiques terrestres aura lieu vers 2030. (article paru dans Nature 12/2/76).

On sait aujourd'hui que les pôles Nord et Sud du champ sont susceptibles de s’inverser. Les laves solidifiées sont là pour en témoigner puisqu’elles pointent alternativement vers les régions australes ou boréales. Depuis quelques décennies, on a d’ailleurs observé l’extension croissante d’une anomalie du champ magnétique dans l’Atlantique Sud. (article paru dans Sciences&Vie N°229).

Selon les lois de la mathématique et de la physique, la Terre ne peut subitement tourner dans l'autre sens à cause de la conservation du moment cinétique ( c'est ce qui fait qu'une ballerine tourne plus vite quand elle rapproche ces bras le long du corps ). Il faudrait une collision violente pour que ça se produise ou l'arrivée d'une planète dans notre système solaire ( la planète Nibiru des sumériens? ) déréglant tout sur son passage. Une inversion des pôles est alors plus probable plutôt qu'un changement de rotation de la terre.

LE GRAND CATACLYSME EGYPTIEN

Le Grand Cataclysme se déroule pendant l'ère du Lion, aussi les égyptiens ont ils gravé deux lions dos à dos entre eux, le soleil coincé entre l'hiéroglyphe du ciel l'un vers le haut, l'autre vers le bas, c'est à dire le ciel d'avant et le ciel d'après. L'adolescent représente surement l'humanité très appauvrie après le déluge.



Il y a quelques 10 000 ans, l'axe de la terre aurait basculé provoquant un glissement des pôles, créant un cataclysme planétaire. Cet évènement les Égyptiens, ( héritiers des Atlantes? ), l'ont appelé " Le Grand Cataclysme ". L'observation du zodiaque de Dendérah, ( aujourd'hui au musée du Louvre ), prouve que les égyptiens avait connaissance de ce déluge. Afin que nul n'en ignore, ils ont pris la peine de le graver, de le peindre et de le sculpter dans les temples, notamment dans le temple de Dendérah. Ce zodiaque de Dendérah est infiniment plus vieux que celui du Louvre, daté aux environs de 50 / 150 ans avant JC qui est en fait la sixième reproduction.

L'astrologie que pratiquaient les Atlantes, continueront à l'être dans la colonie refuge d'Egypte. Cette astrologie prenait en compte le mouvement de précession des équinoxes, redécouvert par Hyparque ( mathématicien grec ), environ 150 ans avant JC.

Voir: Atlantide et Egyptiens

QUESTIONS SUR LE CHAMP MAGNETIQUE TERRESTRE

1-Qu’est-ce-que le champ magnétique terrestre?

La terre agit comme un énorme aimant sphérique et est entouré d’un champ magnétique appelé champ magnétique terrestre ou champ géomagnétique. Le champ magnétique terrestre ressemble au champ d’un aimant dipolaire (aimant cylindrique ou en forme de barreau avec des pôles N et S aux extrémités) situé au centre de la terre et incliné approximativement de 11° par rapport à l’axe de rotation de la terre. Cette représentation est trop simple car le champ observé est beaucoup plus complexe et varie non seulement dans l’espace mais également dans le temps. En chaque point le champ géomagnétique est caractérisé par sa direction et son intensité.

2- Le champ magnétique terrestre varie-t-il d’un endroit à l’autre?


Oui, le champ varie d’un endroit à l’autre d’une manière irrégulière ce qui nécessite des mesures en de nombreux endroits pour obtenir une image satisfaisante de sa distribution géographique. Cela est fait en le mesurant dans environ 200 observatoires magnétiques opérationnels sur les continents, complétés par des mesures sur les océans et des mesures par satellite.

3- Que sont les pôles magnétiques?

Les pôles magnétiques sont définis par les endroits où une aiguille aimantée librement suspendue s’oriente verticalement, autrement dit où l’inclinaison du champ est 90°. Ces endroits sont difficiles à déterminer parce que les pôles magnétiques ne sont pas fixes mais se déplacent de plusieurs centaines de kilomètres à cause de la variation diurne du champ et d’avantage encore pendant des orages magnétiques. Des observations récentes en 1990 par le Canadian Geological Survey et le U.S. Naval Oceanographic Office les situent à : 78,5 ° N et 103,4 ° W près de l’île Elef Ringes (Canada) 65 ° S et 139 ° E dans la baie Commonwealth (Antarctique) Les pôles basés sur une analyse globale du champ observé en se limitant aux termes dipolaires (modèle dipôle) sont appelés pôles géomagnétiques. Les pôles géomagnétiques qui correspondent au champ géomagnétique de référence international IGRF (IGRF = International Geomagnetic Reference Field) de 1995 sont situés à : 79,3 ° N, 71,5 W 79,3 ° S, 108,5 W

4- Comment convertir les lectures faites avec une boussole en azimut vrai ou azimut géographique?

La connaissance de la déclinaison du champ de l’endroit pour la période concernée (contacter le Centre de Physique du Globe de l’IRM ou consulter cartes de la déclinaison ou cartes topographiques) permet de convertir la lecture en azimut vrai. L’azimut vrai est obtenu en ajoutant la déclinaison à la lecture (ou azimut magnétique) en suivant les conventions : déclinaison en degrés W ou négative, déclinaison E ou positive). Quand la déclinaison n’est pas connue pour la période concernée, mais pour une autre période, une correction en se basant sur la variation séculaire est nécessaire (contacter le Centre de Physique du Globe de l’IRM ou consulter cartes de la variation séculaire de la déclinaison ou cartes topographiques). On peut aussi ?décliner? la boussole, c’est à dire faire une visée à la boussole dans une direction d’azimut géographique connu (selon une route rectiligne ou d’un point connu vers un repère figurant sur la carte). On peut ainsi déterminer la correction à apporter aux lectures de la boussole.

5- Qu’est-ce que l’équateur magnétique?


L’équateur magnétique est l’ensemble des points où l’inclinaison I est zéro et où la composante verticale V du champ est nulle. Contrairement à l’équateur géographique, l’équateur magnétique est irrégulier et n’est pas fixe. Au nord de l’équateur magnétique l’extrémité nord d’un aimant suspendu librement plonge en dessous du plan horizontal local et I et V sont comptées positives. Au sud de l’équateur magnétique l’extrémité sud de l’aimant plonge en dessous du plan horizontal et I et V sont comptées négatives.

6- Le champ varie-t-il beaucoup en quelques années?


Le champ magnétique varie dans le temps. Le spectre des variations est très large et s’étend de fractions de seconde jusqu’à quelques millions d’années. On distingue les variations d’origine interne des variations d’origine externe. La variation diurne, saisonnière et annuelle sont d’origine externe et trouvent leur origine dans l'activité solaire. Le soleil émet des particules et des radiations; elles provoquent des ionisations dans l’ionosphère qui donnent naissance à des courants électriques accompagnés de champs magnétiques. La plus grande cyclicité d’origine externe connue est d’environ 11 ans liée à la cyclicité des tâches solaires. Les variations d’origine interne ont des périodes plus longues allant de quelques années à des millions d’années. On appelle par définition les variations du champ principal d’origine interne la variation séculaire. Pour des raisons pratiques on appelle variation séculaire la variation d’une année à l’autre. Cette variation n’est donc pas complètement d’origine interne mais contient encore des composantes d’origine externe.

7- Est-ce que le champ géomagnétique s’inversera bientôt?

Bien que l’on observe une décroissance de l’intensité du champ géomagnétique on ne peut affirmer que le champ s’inversera bientôt. A partir des mesures de l’intensité depuis le milieu du 19e siècle certains chercheurs estiment que le moment magnétique dipolaire du champ s’annulera dans environ 1300 ans. Mais la valeur actuelle du moment dipôle est toujours plus importante qu’elle ne l’a été pour la plupart du temps pendant les dernières 50.000 années et la tendance à la décroissance peut basculer à n’importe quel moment. Même si le champ commence à s’inverser, il faudra quelques milliers d’années pour qu’il s’inverse complètement. Le champ ne s'annule pas entièrement lors d’une inversion mais il est plus faible que normalement, avec probablement des pôles multiples. La navigation à l’aide d’une boussole magnétique serait difficile et les animaux migratoires pourraient rencontrer quelques problèmes. Les inversions sont bien connues et bien datées pour les 5 derniers millions d’années à partir de mesures paléomagnétiques et des datations absolues; la dernière inversion a eu lieu il y a 780.000 années. Il est possible, et même probable, que des inversions de courte durée se soient produites depuis.

8- Quel est l’origine du champ magnétique terrestre?


Le champ géomagnétique trouve son siège dans le noyau externe liquide de la terre. L'hypothèse la plus probable, généralement admise actuellement, est que le champ géomagnétique est généré par interaction entre un champ magnétique et le mouvement du liquide dans le noyau externe. Cette hypothèse a été formulée par une théorie que l'on appelle la théorie dynamo. La sismologie nous a appris que le noyau externe de la terre se comporte comme un liquide. Ce liquide est un conducteur électrique et quand il est en mouvement dans un champ magnétique (champ interplanétaire par exemple) des courants électriques prennent naissance accompagnés d'un champ magnétique. A cause de la résistance ohmique ces courants décroissent rapidement et ont donc une durée de vie relativement petite. Il doit donc exister un mécanisme de régénération des courants électriques qui maintient le champ. Un des ces mécanismes est une dynamo auto-excitée.

9- Comment se fait-il que le champ magnétique soit enregistré par les terres cuites?

Les terres cuites contiennent des minéraux magnétiques (principalement des oxydes de fer) qui sont porteurs d’une aimantation rémanente. Lors de la cuisson, quand une température suffisante (température de Curie ou de Néel) est atteinte, cette rémanence disparaît. Pendant le refroidissement, sous cette température critique, une nouvelle aimantation rémanente guidée par le champ magnétique ambiant apparaît. Cette aimantation rémanente est donc un enregistrement du champ pendant le refroidissement.

10- Quelle est la précision de la datation archéomagnétique?

La précision de la datation archéomagnétique dépend de nombreux facteurs: fidélité de l’enregistrement dans les terres cuites, absence de déplacement de la structure, taux de variation du champ magnétique terrestre, précision des diagrammes de référence qui dépend elle-même de la précision de la datation des terres cuites sur lesquels ils sont basés. Dans les cas favorables on peut atteindre une précision de 25 ans.

11- Est-ce que le champ magnétique terrestre a beaucoup varié pendant les périodes archéologiques?

Dans nos régions, au cours des deux derniers millénaires, la déclinaison a varié d’environ 50° (de + 25° W à + 25° E) et l’inclinaison de 20° (de + 55° à + 75°).

Source
: http://magiedumoment.centerblog.net/2964990-BASCULEMENT-DES-POLES




"Le système terrestre est en situation de chaos, et la puissance de l'esprit est la base de notre capacité de rectification. Cependant le phénomène de chaos n'inclus pas la passivité, mais l'action pour des choix au niveau des bifurcations"
Dans tout ce que nous avons trouvé comme justificatifs, deux courants de pensée se dessinent :

* Celui de l'inversion magnétique du champ de la Terre et ses conséquences.
* Celui basé sur les champs morphogénétiques et notre capacité d'introduire notre pensée dans la matière.

L'un est un phénomène naturel, l'autre est une action consciente élaborée à partie d'une analyse de la situation présente, c'est à dire le chaos.

Analyse du phénomène naturel dans la mesure où 2012 est bien l'année de l'inversion du champ magnétique :

Celui-ci est lié à des contraintes d'ordre extérieur, donnant lieu à des transformations de notre planète le temps d'un changement de cap, c'est-à-dire l'inversion du champ magnétique de la Terre.
Ces changements sont nécessaires et dépendants du mécanisme de l'Univers afin de transformer les polarités de notre environnement et lui permettre d'accueillir une autre forme de vie.

Au même titre que l'hiver met la terre au repos avant le printemps et les nouvelles semailles, le changement de polarité est sans doute nécessaire non seulement à :

* Une régénération de la planète, mais aussi pour
* Notre transformation physique et notre capacité à penser différemment.

Il existe donc un lien entre le support qui nous accueille, c'est-à-dire la Terre et nous qui sommes un vecteur d'informations vers le système solaire et l'Univers.

Les inversions du champ magnétique de notre planète étant également observées sur le Soleil et les étoiles, prouvent que ce système est normal et correspond aux rythmes de transformation de l'Univers.
Ceci nous incite à dire que l'Univers est donc bien vivant, puisqu'ayant un biorythme, et que notre place à l'intérieur doit être complémentaire et non indépendante, ni dépendante.
Les anciens, dont les Mayas, avaient parfaitement compris les mécanismes, et les temples construits pour recevoir les messages et les énergies, en provenance des planètes et de l'Univers. Ceux-ci étaient des points d'ancrage et nous en aurions bien besoin en ce moment pour stabiliser le "vaisseau planète", dans ce temps fort d'inversion du champ magnétique. Mais voilà l'énergie des poubelles ayant pris possession de notre planète, les religions chrétiennes ont décidé qu'il en serait autrement.
A moins d'une mise en place rapide de générateurs en connection avec l'Univers, adaptés à la situation, nous ne pourrons éviter les contrecoups s'annonçant d'ici 2012.

Les transformations planétaires :

Même si les gouvernements n'en parlent pas, les géophysiciens sont parfaitement conscients que quelque chose se transforme et que les tremblements de terre, les tsunamis, l'accélération de la rotation de la planète…. sont les conséquences du déplacement du noyau central pour une inversion du champ magnétique.

Nous avons là l'explication réelle des problèmes à venir. La chaleur interne du noyau s'accumule, propulsant la matière brûlante vers la croûte terrestre. Ces constatations sont également faites avec l'inversion du champ magnétique du Soleil, provoquant des tâches solaires. La corrélation est évidente. Sauf que pour le Soleil, elles sont fonction de nos désordres terrestres.
Dans ce cas nous pouvons affirmer que le fonctionnement externe, dans le cas de la Terre est générateur de déstabilisation du noyau et que les dysfonctions externes sont liées à la non répartition correcte des énergies circulant autour de la planète.
En effet le champ de circulation externe est fonction du rythme du noyau central, mais si celui-ci génère un champ parfait, il peut-être déstabilisé par des inversions ou des suppressions de la répartition de son champ. C'est un phénomène naturel dont l'homme n'a pas pris conscience. Il y a des contraintes évidentes aux champs de force telles que les centrales nucléaires, les lignes à hautes tension, les réseaux pour cellulaire, l'exploitation abusive des richesses de la terre (pétrole, fer, nickel, diamants,….etc), les produits chimiques, la pollution, la déforestation,… etc.
Le champ magnétique (voir photo ci-haut) met en place un sens de circulation des énergies afin de favoriser la vie en abondance sur la terre et les minerais sont répartis dans le sol comme des relais à ces énergies. Chaque arrêt ou contrainte crée un frein puissant ressenti jusque dans le noyau de notre planète. L'inversion du champ est normal mais il va être amplifié dans ses explosions de chaleur brûlante vers le haut parce que ce qui se passe à la surface est anormal.
Il devient urgent de rétablir les courants de circulation des énergies afin de minimiser le phénomène naturel de l'inversion du champs magnétique.

Carte des limites de plaques, avec les vecteurs de déplacements relatifs des plaques calculés sur 3 millions d'années. Les frontières où de la lithosphère se créée (dorsales océaniques) sont indiquées par des flèches divergeantes. Celles où la lithosphère disparait (zone de subduction ou de collision), par des flèches convergeantes.
Les chiffres indiquent les vitesses en mn/an.


La carte des 12 plaques tectoniques montrent que les points délicats sont liés aux déplacements des grosses plaques telle que celle de l'Amérique du nord se déplaçant vers l'ouest et affrontant celles du Pacifique et de l'Eurasie, mettant en difficulté la côte ouest des États-Unis, mais aussi le Japon jusqu'aux Philippines.
Par contre les petites plaques comme celles des Philippines, de l'Arabie, de Nazca, des Antilles et des Caraïbes risquent d'être aspirées par les mouvements d'eau.
La ligne qui sépare la plaque de l'Afrique et celle Eurasienne, dont l'Europe fait partie, sera critique au nord de l'Algérie entraînant sans doute des problèmes en Méditerranée jusqu'en Italie.
Ceci ne veut pas dire que tout va disparaître, mais que des séismes, des éruptions de volcans, des ouvertures de la croûte terrestre vont se produire jusqu'à la période de 2012. Lors de l'annulation du magnétisme des pôles qui durera environ 13 jours, il y aura des risques de retombées cosmiques. Pendant 13 jours ou moins, nous ne serons pas à l'abri.

Comme nous avons pu le constater tout au long de cette recherche, nous sommes loin de ce que l'on appelle Dieu et des punitions apocalyptiques annoncées par les religions. Nous nous trouvons devant un phénomène naturel que les Mayas avaient prévus et que les religions ont repris à leur compte pour mieux manipuler les foules.


Notre pensée dans la matière :

De tout temps l'homme et la Terre ont subi des transformations de ce genre, nous ignorons seulement comment ils l'ont vécu. Mais nous savons aussi que selon les recherches sur les champs morphogénétiques toute énergie est conscience, donc mémoire.

Ainsi nous dit le Docteur Dorianne Dab sur les champs morphogénétiques :
"Dans l'Univers les formes ne sont que des manifestions de la Conscience Universelle. Elles conditionnent et sont conditionnées. Toute variation de forme implique un changement de conscience, donc d'information"

Nous savons que le passé renferme l'information concernant la transformation, ou le mode de celle-ci. Grâce à cette mémoire, nous pourrons alors établir avant le chaos, les forces à mettre en place pour inverser le mouvement nous conduisant au changement.
Les plans que nous pouvons élaborer semblent immatériels, parce qu'issus de la force mentale de l'être humain, cependant celui-ci reçoit l'information qui précède la réalisation toujours au moment précis où cela doit être fait.
L'idée porteuse est donc une force qui conduit à la réalisation et se transforme par une forme vivante dans le physique. Nos pensées sont le résultat de nos attentes et de la qualité de celles-ci.

Forts de l'étude que nous venons de réaliser, nous pouvons dire que le noyau central de la planète ou "Cœur de la Terre", devra recevoir confirmation par nous-mêmes, que nous sommes parfaitement conscients des contraintes que nous avons apportées au champ magnétique terrestre, et que nous libérons celui-ci de tous ces parasitages.

La prise de conscience devra être suffisamment forte pour que ce message parvienne au Cœur de la Terre confirmant ainsi que nous inversons nous aussi nos pensées et rectifions le futur. Il ne s'agira pas de faire un simulacre, il faudra même commencer à défaire tout ce qui gène le champ et rétablir les courants parcourant la planète selon des sens établis. Des physiciens et astrophysiciens, ainsi que les Nations Premières devront contribuer au travail en accord avec la conscience de l'Univers. Il y a un programme de prévu pour cela.
Notre mutation s'effectuera, transformant nos gènes, nos cellules, nos pensées, pour permettre un jour futur différent. Inutile de prier pour demander de l'aide. C'est par l'action et la force de la pensée que les mémoires du passé ressurgiront pour établir les nouvelles connections en correspondance avec les planètes et les étoiles du moment.

Ainsi nous pourrons passer à un autre niveau, et vivre enfin en harmonie sur Terre pour encore plusieurs cycles d'abondance jusqu'à ce que notre Soleil devienne une "naine blanche". Ce sera dans ce contexte-là, et après 2012 que nous saurons comment nous devons penser, et comment se comporte l'Univers.
Nos conclusions reposent donc sur des faits établis, hors mysticisme et religions. Tout est scientifique et non mystérieux.

Ce qui se passera dans nos corps est aussi très important. Nous avons nous aussi un sens de l'orientation, et pendant cette inversion nous risquons d'être perturbés mentalement. Nos cellules, elles aussi, vont subir le phénomène d'inversion, provoquant des transformations progressives et des baisses possibles ou des accélérations du fonctionnement de nos glandes. Un tel mouvement demandera beaucoup à notre thyroïde, ainsi qu'à nos surrénales... entre autres. De grandes fatigues se feront sentir, des absences de mémoires. Les liquides organiques seront également perturbés. Notre façon de penser subira également l'inversion.
Mais c'est dans l'acceptation du changement comme étant une chose nécessaire à la vie sur Terre, sous influence cosmique, que nous nous dirigerons vers un nouveau devenir.

Beaucoup de transformations et de vérités vont être dénoncées, comme l'usurpation à des fins de manipulations par les religions, dont l'église catholique, des données scientifiques Maya. La religion chrétienne entre autres n'a rien inventé, elle s'est servie des données Maya, et a fait disparaître les preuves en brûlant les écrits d'alors. Tout ce qui a été emprunté aux Mayas se trouve dans l'apocalypse et les écritures afin de mieux exploiter les êtres crédules. La reconnaissance de ces faits doit être établie, et le rétablissement des valeurs premières, basées sur des expériences scientifiques, remis en valeur.

Les Dieux oppresseurs, inventés pour mettre en place un pouvoir manipulateur, doivent disparaître, et partiront avec eux tous ceux qui se disent investis d'un pouvoir divin, telles les royautés. Ceci prouve d'ailleurs leur appartenance à l'énergie des poubelles (voir les Messagers du Temps, partie 7)
2012 sera en fait le meilleur moyen de revenir au respect que nous devons à notre Terre-Mère et à l'Univers, comme étant le Tout dont nous faisons parti.
Les Mayas disaient : "Le Cosmos est l'activateur de l'esprit humain"
Les lois cosmiques fonctionnent comme un mécanisme d'horloge parfait, et l'inversion du champ magnétique viendra au moment où les humains en ont le plus besoin.

Oui 2012, ou 2011, seront des années clés, mais le compte à rebours est commencé, il faut seulement bien se préparer dans notre esprit, et notre corps. Nous avons déjà reçu planétairement, comme un acte préparatoire du cosmos, des énergies en 1987, non comme une convergence harmonique mais comme une préparation des planètes au dernier baktun de 1999 avec des informations en provenance de l'Univers afin de préparer le changement de pensée. Il s'agissait là du 12 ième baktun, et le plus important. Des énergies se sont situés entre le 6 et le 15 août 1987. Ceci a eu pour effet de dresser le pouvoir inquisiteur en place contre les nouveaux courants de pensée.

L'Univers est informationnel, et nous sommes les récepteurs transformateurs de ces informations afin de les convertir en nouvelle créativité pour le bien du fonctionnement du Tout.

Le 13ième baktun, ayant débuté en 1999, préparait la fin du cycle de 5.125 ans.
Tout est scientifique, et aucune religion ni dérivés n'a de droit de préséance.
Le Cœur de la Terre nous appelle, en aucun cas il ne nous empêche de continuer à vivre. Les principes de respect envers l'Univers ou principes Déifiés sont les seules valeurs et richesses de notre futur.
C'est là notre conclusion !

Source : http://lesmessagersdutemps.com/part8.html

Suite : EXPLICATIONS SYMBOLIQUES DE L'ANNONCE DU CHANGEMENT DE CYCLE et LES VISIONS PROPHÉTIQUES ainsi que LES TRANSFORMATIONS DURANT LA MISE EN PLACE DU NOUVEAUX CYCLE : http://lesmessagersdutemps.com/part11.html




Sommaire du site "les messagers du temps"
:

Partie 1 Études et comparaisons
: http://lesmessagersdutemps.com/part1.html

Partie 2 Historique et civilisations comparées, Découvertes : http://lesmessagersdutemps.com/part2.html

Partie 3 Les preuves, le programme Mardouk, les Serpents, les Trinités : http://lesmessagersdutemps.com/part3.html

Partie 4 Les religions monothéistes comparées et les dérives : http://lesmessagersdutemps.com/part4.html

Partie 5 Atlantide et les civilisations disparues, L'Hyperborée, La mythologie codée : http://lesmessagersdutemps.com/part5.html

Partie 6 LES PROGRAMMES VIVANTS, Les Extraterrestres : http://lesmessagersdutemps.com/part6.html

Partie 7 La Puissance de l'Esprit : http://lesmessagersdutemps.com/part7.html

Partie 8 2012 Les énergies inversées, Les calendriers Mayas, L'INVERSION du CHAMP MAGNÉTIQUE de la TERRE
: http://lesmessagersdutemps.com/part8.html

Partie 9 Les échanges interstellaires, les portails, Les couloirs sur l'espace-temps : http://lesmessagersdutemps.com/part9.html

Partie 10 L'ÉTAT VIRAL, L'HUMANITÉ en crise - POURQUOI et COMMENT ?
: http://lesmessagersdutemps.com/part10.html

Partie 11 APOCALYPSE - SECRETS Ou Révélations Mathématiques, LA MATRICE : http://lesmessagersdutemps.com/part11.html



QUELQUES SIGNES PERSONNELS :



Rie maintenant celui qui veut : depuis belle lurette, malgré la foudre et le dédain des autorités terrestres irresponsables, je clame la montée du taux vibratoire de notre support de vie et qui correspond incontestablement à la mise œuvre de ce processus. Durant ces dernières années également, j’ai reçu de nombreux signes qui concordent avec cet exposé. De surcroît, beaucoup de personnes, jeunes et moins jeunes m’ont également fait part de leurs visions, rêves et intuitions, par respect et par protection je ne les identifierai pas ici.

A l’approche des événements, beaucoup recevront des signes similaires qu’ils devront identifier, comprendre et transmettre !!! Il y va de VOTRE SURVIE, la survie de votre famille, de votre rue, de votre quartier, de votre commune…
Ma responsabilité est de les révéler à cet instant précis.

Voici donc les signes reçus, afférents aux événements qui nous entraîneront dans ce nouveau monde, après le chaos et une période de survie inéluctable :

1.Il y aura bien COUPURE D’ELECTRICITE et de TOUT CE QUI GRAVITE AUTOUR DU MOUVEMENT ELECTRONIQUE : plus de voiture, plus d’ordinateur, plus de frigo, plus de téléphone et gsm, plus d’éclairage, de chauffage, de pompe hydrophore, plus de tv, plus de pompe à carburant, plus de bancontact, plus de surveillance électronique, plus de, plus de, plus de…vous voyez la suite de la liste…c’est NOTRE QUOTIDIEN ! Inutile d’avoir un groupe électrogène…Isolement et paralysie…
Tout ce qui est en mouvement cessera instantanément : véhicules automobiles, trains, métro, avions, bateaux… ;

2. Il y aura immanquablement UNE MONTEE FULGURANTE ET IMPRESSIONNANTE DES EAUX contre laquelle nous ne pourrons rien faire… Imaginez simplement lorsque vous roulez en voiture et que vous apercevez des collines et des vallées, que l’eau reprenne sa place initiale et remplisse toutes les cavités… La Seine à Paris était, il y a très longtemps, aussi large que l’amazone ! Je crains pour la partie Nord de notre pays (jusqu’au centre) pour les villes telles que Charleroi, Namur, Dinant, Liège, pour toutes les communes le long des canaux, pour toutes les habitations jouxtant des cours d’eau « inoffensifs »… ;

3. Il y aura IMMERSION et APPATITION DE NOUVELLES TERRES et je crains fort notamment pour le centre des Etats-Unis et pour une majorité d’états asiatiques qui pour moi vont disparaître (c’est en cours) ;

4. Nous aurons à subir des TREMBLEMENTS DE TERRE , DES EXPLOSIONS, DES COULEES DE BOUES, DES EFFONDREMENTS DE TERRAIN ET DE BATIMENTS , DES REVEILS VOLCANIQUES (y compris au fond de l’océan) (en cours et cela va s’accélérer progressivement) ;

5. Il y aura NETTOYAGE énergétique (guidage des forces naturelles par « dépression locales » ) des zones de basses vibrations, des endroits à faible taux vibratoire (et généralement situés le long des cours d’eau…) ;

6. Il y a un risque important de CHUTE DE METEORITES qui sera évidemment ingérable ;

7. Il y aura vraisemblablement et finalement SUPPRESSION DES FREQUENCES INAPPROPRIEES et des MATERIAUX NON NATURELS ;

8. Pour ceux qui « le sentent », il y a nécessité de PREVOIR TOUT CE QUI PEUT ETRE UTILE POUR ACCUEILLIR ET AIDER ceux qui se présenteront (chacun sera au bon endroit au bon moment, il suffira de suivre ses intuitions) ;

9. La création de petites communautés indépendantes sera effectivement une issue ;
Le tout dans un environnement OU TOUS LES SERVICES DE SECOURS SERONT PARALYSES ET COMPLETEMENT DEPASSES, OU LES ROUTES SERONT INACCESSIBLES…IL N’Y A PERSONNE FORME A LA GESTION D’EVENEMENTS DE TELLE AMPLEUR, IL A TRES PEU DE PLANS COMMUNAUX D’URGENCE…
L’ETRE HUMAIN EN SURVIE REDEVIENDRA UN ANIMAL ET IL Y AURA PILLAGES, AGRESSIONS, MEURTRES…

Enfin, j’aimerais aussi attirer votre attention sur le fait que l’homme étant un animal au départ, il a un instinct. Les animaux qui suivent leur instinct quittent les endroits menacés dès qu’ils sentent approcher le danger… Que celui qui n’est pas d’accord avec ce qui précède m’explique alors pourquoi tant d’anglais, de néerlandais, vos voisins ou des connaissances peut-être, achètent des terrains et se déplacent vers certains endroits et notamment des points hauts en France, pourquoi nombre de flamands et wallons gagnent les Ardennes, pourquoi certaines espèces d’oiseaux migrent vers l’intérieur des terres ou plus précisément, du centre vers le Nord aux Etats-Unis…


QUELQUES PREPARATIFS PERSONNELS :


Il est inutile d’avoir peur car la peur paralyse, soyons RESPONSABLES :
CELUI QUI ANTICIPE GAGNE DEJA L’EFFET DE SURPRISE !


Il y aura donc aussi beaucoup de planification à faire, chacun à notre échelle individuelle, pour nous préparer à vivre en mode survie pendant au minimum deux semaines, sinon plus.

Je vous suggère dès maintenant de ressentir les endroits où vous vous sentez bien, à l’aise, en sécurité. Mémorisez bien ces endroits et si nécessaire contactez-en les occupants, ils sont de toute façon sur votre fréquence de fonctionnement.

Vous pourrez rejoindre ces endroits le cas échéant, le moment venu. Il doit s’agir de bâtiments solides, peu élevés, en matériaux naturels, avec de bonnes caves idéalement, faciles d’accès, à proximité ou mieux comportant des points d’eau, hors de danger d’effondrement d’autres immeubles et facilement défendables.

Dressez une liste des activités immédiates réactives dès la première alerte comme reprendre les enfants à l’école et rassembler la famille, faire le plein en carburant des véhicules, retirer le maximum d’argent à la banque tant qu’il y a de l’électricité, compléter son garde-manger (Prévoir toutes les quantités nécessaires d’aliments secs, en conserve ou déshydratés. Attention, tout ce qui sera stocké au frigo ou congélateur sera perdu pour cause d’absence de courant), remplir les réservoirs d’eau potable, rejoindre un habitat en matériaux naturels, etc.

Localisez les points d’eau extérieurs, les magasins, restaurants, pharmacies, les différentes compétences qui seront utiles. Rassemblez et tenez à disposition des bougies, lampes à pétrole ou à l’huile pour plusieurs heures, un réchaud à gaz, des piles, une lampe torche, un poste de radio, un feu au bois idéalement et du bois pour le chauffage … (et pas au dernier moment !)… Je recommande aussi de disposer d’un émetteur musical permettant la diffusion de musique calme.

Dans l’idéal il faudrait avoir pour soi, et aussi avoir une petite « réserve » pour l’assistance aux voisins ou à l’entourage du moment. Des modes de déplacement alternatifs et autonomes comme le vélo sont aussi fortement recommandés, même si les voitures devraient encore pouvoir rouler dans les zones relativement préservées. Les vélos surtout dans l’éventualité fort probable où l’approvisionnement en pétrole et essence viendrait à manquer.

Vu le risque énergétique (particules cosmiques) il est recommandé de ne pas sortir ni s’exposer inutilement.

Si vous devez sortir dehors durant cette phase de tempête électromagnétique, l’usage de lunettes de soleil hautement protectrices sera indispensable. L’idéal est des lunettes de ski, qui sont totalement fermées sur le visage. Ces sorties seront vraisemblablement dangereuses car certains ne manqueront pas de tirer avantage de la situation à leur seul profit, ou « sortiront d’eux-mêmes » du fait des perturbations énergétiques. Pour les sorties et déplacements durant cette période (si les conditions extérieures le permettent), il sera donc conseillé de le faire en groupe.



ET UNE QUESTION :


Il reste une inconnue qui me préoccupe : Les gouvernements nationaux ont toujours caché au peuple la présence sur cette terre de frères et sœurs intra terrestres et extra terrestres. Leur existence et leur présence effective n’est plus pour moi à démontrer. Je m’interroge quant à leur rôle dans ce qui approche.
Vous n’êtes pas dans un film de science-fiction mais bien dans une réalité que l’on vous cache…

Que celui qui a des yeux voie, et des oreilles entende …

Je n’ai pas la prétention d’avoir exposé ici LA Vérité absolue. Préparer quelque chose qui n’arrivera peut-être pas n’est pas une perte de temps, mais ne rien préparer quand il y a doute et menace pour la Vie est totalement irresponsable. Chacun est « maître de sa trajectoire personnelle »

RENSEIGNEZ-VOUS, OBSERVEZ, ECOUTEZ VOS INTUITIONS, SUIVEZ VOS INSTINCTS ET AYEZ CONFIANCE EN VOUS, EN LA VIE, notre destin à tous est déjà tracé.

Source : http://www.lasourceenchantee.fr/changementduchampmagnetiqueterrestre.html
avatar
geoff78
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dossier pôle nord magnétique et basculement des pôles.

Message par geoff78 le 11/2/2011, 10:43

L’INVERSION DES PÔLE À BEL ET BIEN COMMENCÉE !





Mouvement des pôles: explications scientifiques




Il est fort possible que la mort massive de carouges au dessus de Beebe en Arkansas avait été causée par l'onde de choc d'un fragment de bolide ou de comète.
Bien que cette explication semble correspondre aux faits de ce cas spécifique, il est apparent que ces morts massives d'animaux sont actuellement un phénomène global ; et des explosions de comètes en altitude ne sont pas la cause des morts dans tous les cas.
En outre, les animaux qui meurent sont de divers types.:


*
Des vaches et des poulpes, même des criquets meurent en masse dans des régions disparates autour du globe. Bien que des maladies et des virus spécifiques aux animaux puissent être responsables dans certains cas, il y a nettement un processus plus important ici à l'œuvre que personne dans les grands médias n'a réellement saisi.

La possibilité que ces morts massives d'animaux soient causées par des changements magnétiques. Apparemment, il n'est pas le seul à avoir pensé à l'idée des changements magnétiques. Jeter un coup d'œil aux tendances Google pour l'expression « pôle shift» (mouvement du pôle) au cours des 12 derniers mois (et plus loin) montre une graphique montant en flèche juste après le Nouvel An !


Bien que le champ géomagnétique ne se soit pas encore décalé de manière significative, il semble que quelque chose a changé dans l'esprit du public envers une telle possibilité. En fait, ici à SOTT.net nous avons récemment publié une histoire, "Shift of Earth's Magnetic North Pole Impacts Tampa Airport" (Le mouvement du pôle nord magnétique de la Terre a une répercussion sur l'aéroport de Tampa » qui, selon notre webmestre et à notre grande surprise, a été l'article le plus populaire sur le site ce jour-là. L'article sur l'aéroport de Tampa déclare simplement que les autorités de l'aéroport de Tampa doivent repeindre une de leurs pistes parce qu'elle n'est plus alignée sur le vrai nord magnétique. Pas grand-chose, n'est-ce pas ?

Mais réfléchissez-y, si un minuscule décalage magnétique (probablement localisé) est suffisant pour induire une complication dans le voyagement des avions, je ne peux même pas imaginer le chaos qui s'ensuivrait lors d'une inversion magnétique totale. Comme nous le verrons plus loin, la perturbation des voyages par avion sera probablement le cadet de nos soucis.

La planète électrique

Bien qu'il y ait peu de connaissances sur la manière dont les changements de l'environnement magnétique de la Terre peuvent affecter les hommes et les animaux, nous pouvons probablement supposer que les changements peuvent être importants et peuvent même inclure des changements de conscience ou de cognition. Souvenez-vous, selon l'article de Kniall, ces zones d'anomalies magnétiques terrestres sont des lieux connus pour des observations d'OVNI et d'autres grandes étrangetés. C'est certainement un aspect à considérer lorsqu'on discute des changements possibles qu'un décalage du pôle peut apporter.


On a aussi avancé comme une sérieuse hypothèse que les extinctions massives coïncident avec, ou sont causées par, des changements dans l'orientation magnétique de la Terre. Qu'un changement magnétique soit la cause directe ou juste un autre effet provenant d'une plus grande catastrophe est inconnu jusqu'à présent. Il semble qu'il y a une certaine corrélation entre les inversions magnétiques, les âges glaciaires, les baisses du niveau de la mer et probablement plusieurs autres données indicatrices d'une activité catastrophique (voir le graphique à droite).

Une théorie bien connue avance que, pendant ces inversions géomagnétiques, il y a une période où le champ magnétique terrestre est nul, et cela permet ensuite à de grandes quantités de radiation solaire et cosmique de frapper la surface de la Terre, la stérilisant de toute vie. Toutefois, bien que cela puisse expliquer les extinctions, cela n'expliquerait pas les changements du niveau de la mer, les âges glaciaires, les marques d'activité volcanique et même les marques de bombardement cométaire. Etant donné tous ces facteurs, il y a un besoin de séparer la cause de l'effet.

En parlant de radiation solaire et cosmique, plusieurs jours avant les morts des carouges à Beebe dans l'Arkansas, une ouverture coronale massive s'est produite sur le soleil, provoquant l'impact sur la Terre d'un déluge de particules chargées. Mitch Battross sur Earth Changes Media décrit cet événement récent :

Lorsque cette ouverture coronale se produit, le champ magnétique solaire s'ouvre et permet au vent solaire (particules chargées) de s'échapper. Le choc initial de ce pulse pouvait frapper la Terre entre 8 minutes et 24 heures. Le flux suivant de particules chargées s'échappant de ce trou coronal a atteint la Terre à la fin de la journée du 2 janvier 2011.

Ce scénario correspond parfaitement à la chaîne des événements qui ont commencé le 1er janvier avec la mort de quelque 5000 oiseaux en Arkansas. Les oiseaux migrateurs suivent les « lignes magnétiques » qui les dirigent pendant les changements de saison. Les mammifères marins, comme les baleines et les dauphins, se dirigent aussi avec le magnétisme.


Le champ magnétique terrestre n'est pas une caractéristique fixe de la planète. Il s'étend à plusieurs rayons terrestres dans l'espace dans une configuration en couches et il est très sensible au temps de l'espace qui vient du Soleil. Au cours des tempêtes solaires intenses, comme la tempête récente décrite ci-dessus, ce champ entourant la Terre peut rétrécir à des niveaux dangereux, laissant l'impact de grandes quantités de radiation sur la surface terrestre. Selon un auteur scientifique qui décrivait ces éjections de masse coronale (EMC) :

[L]e soleil peut aussi cracher des nuages de milliards de tonnes de plasma et leurs champs magnétiques associés. Voyageant à plus d'1,6 million de km/h, certaines de ces éjections de masse coronale [...] peuvent arriver sur la Terre en seulement quelques jours.

De beaucoup de manières, elles sont plus nocives que les éruptions solaires familières. Les EMC martèlent le champ magnétique terrestre comme une marteau large d'un million et demi de km et bouleversent les délicats équilibres des particules piégées dans les ceintures de radiation de Van Allen et ailleurs dans les limites du champs magnétique terrestre. [...]

Certains effets des tempêtes solaires étaient bien au-delà du niveau de nuisance, surtout aux hautes altitudes. En août 1972, un transformateur de 230 000 volts de l'Autorité Hydroélectrique de Colombie Britannique a explosé lorsque des changements de champs magnétiques ont induit un pic de courant. Le 13 mars 1989, une tempête a plongé Québec dans une panne de courant totale qui a touché des millions de personnes.

Au fil des années, ce type de pannes - qui suivent le cycle solaire - a provoqué des centaines de millions de dollars de dégâts.


Ces « marteaux » de particules chargées compriment le champ magnétique terrestre du côté du jour et l'étirent du côté nuit. La charge fait ensuite le tour et entre dans l'atmosphère terrestre dans les régions polaires, excitant les molécules de gaz dans l'atmosphère et provoquant des aurores boréales, des couchers de soleil spectaculaires et ainsi de suite. La Terre a été martelée par ces tempêtes solaires dans le passé sans pourtant avoir de morts massives d'animaux, donc il semble qu'il manque encore quelque chose dans l'équation.

Malgré les problèmes que pose la radiation solaire et cosmique, notre activité cérébrale et plusieurs de nos processus corporels sont liés aux rythmes électromagnétiques de la Terre de manières très imbriquées. Les premiers astronautes dans les programmes spatiales américains et soviétiques sont devenus conscients du problème lorsqu'ils souffraient de maladies inconnues après leur retour sur Terre. On a déterminé plus tard que « la maladie que manifestaient les astronautes à leur retour avait été causée par le manque de champs magnétiques dans l'espace. Dans les vols suivants, la NASA plaça des aimants dans les vaisseaux spatiaux et les combinaisons spatiales des astronautes. » Il semble que le corps humain est habitué à vivre dans un environnement magnétique optimal. (On peut se demander ce que notre obsession des gadgets et trucs électriques fait à notre santé.)

Non seulement le champ magnétique terrestre est important, mais nous avons aussi besoin d'une certaine radiation électromagnétique de basse fréquence. Cette radiation est causée par les éclairs qui établissent des ondes stationnaires entre la surface de la Terre et l'ionosphère. Le terme utilisé pour designer ce phénomène est appelé Résonance de Schumann . La fréquence de ces ondes dépend de la hauteur de la cavité entre le sol et l'ionosphère. Cette petite vidéo devrait suffire à expliquer pourquoi ces ondes sont importantes.


Beaucoup de personnes soupçonnent que l'installation HAARP à Fairbanks en Alaska peut aussi manipuler la hauteur de la cavité électrique entre le sol et l'ionosphère, créant ainsi des changements temporaires et localisés dans ces ondes. Bien que cela soit certainement remarquable, une tempête solaire ferait essentiellement la même chose, mais à une échelle bien plus grande. Comme attendu, il y a des rumeurs que HAARP, ou une technologie semblable, pourrait causer ces morts massives d'animaux. Toutefois, c'est improbable.

HAARP n'a pas autant de puissance qu'une EMC (souvenez-vous du « marteau ») et serait donc éclipsé par toute activité de cette sorte de la part du Soleil. Ce n'est pas pour dire que HAARP ne peut changer les états d'ondes cérébrales dans une région localisée - et cela pourrait être son but principal. Comme nous le verrons, le soleil et le flux de particules chargées qui frappent la Terre, est probablement la cause primordiale de tout changement terrestre ou de temps majeur qui se produit en ce moment. Autrement dit, nous devons commencer à regarder le ciel et l'espace au lieu de chercher une cause humaine.

Donc quand on en vient à ces morts massives d'animaux, nous revenons toujours à la question « Qu'est-ce qui a changé ? » Et ce changement a-t-il quelque chose à voir avec le champ magnétique terrestre comme tant de personnes l'ont spéculé ?

Réglons nos compas : Une nouvelle théorie de l'effet dynamo pour les planètes

Une partie du problème peut être la manière dont nous avons été formés par la science officielle à penser au champ magnétique terrestre. On nous a dit que ce champ prend son origine quelque part très profondément à l'intérieur de la Terre où du magma en déplacement forme des courants électriques qui, à leur tour, établissent un dipôle magnétique, transformant essentiellement la Terre en un gros électro-aimant. Ce champ est ensuite projeté loin dans l'espace influençant la trajectoire des particules chargées, etc. Bien que cette théorie puisse aider à maintenir l'emploi de certains géologues et astronomes, elle pose un tas de problèmes. Par exemple, elle n'explique pas directement la nature des champs magnétiques sur les planètes géantes gazeuses comme nous allons le voir.


Dans son article récent sur la comète Elenin, Laura Knight-Jadczyk mentionne le travail du professeur James McCanney et ses théories électrodynamiques sur le système solaire - spécifiquement la nature électrodynamique des comètes. McCanney a été chercheur et enseignant à l'Université de Cornell pendant les années 1980 avant d'être exclus et finalement expulsé pour ses points de vues « hérétiques » - quoique scientifiquement sains - sur l'astronomie. Il semble que ses idées sur l'électricité dans l'espace allaient trop loin pour être tolérées par l'établissement ; rien n'a beaucoup changé à ce jour semble-t-il. J'ai le livre de McCanney, Planet-X, Comets & Earth Changes, devant moi et je dois dire qu'il est arrivé à une théorie assez intéressante sur le champ magnétique terrestre (entre autres). Voici une partie de ce qu'il a à dire au sujet des champs magnétiques planétaires :

Prenez l'exemple du thème des lunes et des champs magnétiques des planètes. On a depuis longtemps reconnu que seules les planètes avec des lunes avaient des champs magnétiques substantiels. Cela peut maintenant être compris à partir de la base de l'électrodynamique du condensateur solaire. Les lunes se chargent électriquement comme le noyau cométaire. Les courants électriques reliant la planète associée sont les facteurs qui créent et maintiennent au moins une partie des champs magnétiques planétaires non-permanents. [McCanney, 2002, p18]

McCanney dit essentiellement qu'il y a un rapport entre les lunes, les champs magnétiques planétaires et le soleil qui a été négligé par la science officielle. Le fait que cela a été négligé n'est pas si difficile à imaginer après avoir lu tout son livre. Comme nous le pensons ici à SOTT.net, l'astronomie et la science officielles ont été corrompues par des groupes d'intérêt puissants qui n'ont pas à cœur les meilleurs intérêts de l'humanité. Leur plan est largement de nous maintenir ignorants des forces extraterrestres qui contrôlent les cycles sur Terre.

Revenons à ce que dit McCanney, un concept qui a besoin de plus d'explication est le « condensateur solaire ». Pour comprendre ce concept, nous devons d'abord comprendre ce qu'est un condensateur. Un condensateur est un système électrique qui a deux plaques conductrices (p.ex. du métal) séparées par un diélectrique (un matériau qui ne conduit pas l'électricité, comme du mica, du verre, un plastique solide ou même de l'air). Lorsqu'un grand nombre d'électrons s'accumulent sur une plaque, l'autre plaque perd un nombre semblable d'électrons pour trouver un équilibre. Cela montre que la charge (ou les électrons) est conservée dans tout circuit électrique.


Pour appliquer ce concept au système solaire, pensez au soleil et à la limite du système solaire comme étant deux plaques chargées en opposition dans un condensateur. Au lieu de deux plaques métalliques planes, le système solaire forme un condensateur cylindrique ou sphérique. La surface du soleil a une charge négative et les gaz et poussières extérieurs qui entourent le système solaire ont une charge positive - comme les plaques d'un condensateur.

Comme tout condensateur réel, il n'est pas parfait ; la charge (ou les électrons) fuient toujours d'un côté à l'autre. Cela arrive naturellement avec le temps, mais il y a des situations dans l'espace qui poussent le condensateur solaire à se décharger à une plus grande vitesse. Les comètes (ou tout autre objet important dans l'espace), voyageant sur une orbite très excentrée, établit des chemins conducteurs pour la décharge du condensateur solaire. Lorsqu'une comète forme une queue, qui lui donne l'aspect traditionnel d'une comète mature, ce n'est pas de la glace et de la poussière qui sont éjectées, formant ainsi la queue, mais un plasma créé à partir de courants électriques qui passent à travers la comète depuis le soleil.

Ce qui est intéressant sur cette théorie est que les planètes peuvent aussi créer des chemins conducteurs pour la décharge du condensateur solaire. C'est pourquoi les alignements de planètes et même les alignements planète-comète peuvent être dignes d'intérêt. Une planète passant à travers une zone conductrice, créée par un alignement planétaire ou cométaire, recevrait un flux plus grand que le flux normal de courant électrique. Autrement dit, la planète est vidée. Selon McCanney, cela provoque de plus grandes probabilités de séismes, volcanisme et temps extrême - et nous avons vu notre part de tout cela récemment ! C'est probablement une indication de beaucoup d'activité qui se passe 'là dehors'. Il y a d'autres nuances dans ce concept de condensateur solaire, mais elles sont en dehors de la portée de cet article. Son livre explique très bien ce concept en termes ordinaires.

Une fois que nous voyons que les forces électriques jouent un rôle dans notre système solaire, nous pouvons l'appliquer à la Terre et son champ magnétique. En fait, le champ magnétique terrestre se trouve être bien plus complexe qu'un simple électro-aimant formé à partir de magma de fer en déplacement sous la croûte terrestre. McCanney décrit le champ magnétique terrestre comme étant composé de plusieurs couches. Voici une description de son livre Planet-X


En conséquence, sur Terre, j'ai conçu un modèle du champ magnétique terrestre qui a au moins 5 couches ou composants. La plus interne est assez petite et est située profondément dans le noyau central de la Terre. C'est là bien entendu où réside le noyau cométaire initial qui était le germe initial de la comète qui a formé la planète Terre il y a très longtemps (très probablement il y a des milliards d'années). Dans la croûte extérieure et le manteau de la Terre se trouvent des dépôts de fer et de nickel qui ont des poches ou des régions de champs magnétiques. Comme exemple de ces régions, il y a la région de Mesabi Iron Range au nord du Minnesota. Pour quelque raison, il y a un très riche dépôt de fer que l'homme a utilisé pour fournir des champs magnétiques localisés puissants. Les boussoles sont inutiles pour trouver la direction dans ces régions. [...]

Il y a bien d'autres « couches variables » du champ magnétique terrestre. Elles sont causées par une interaction complexe du vent solaire avec notre champ magnétique intérieur existant, ou permanent, et voici comment il fonctionne. Il est basé sur le principe que les champs magnétiques tendent à s'aligner l'un devant l'autre. Quand le vent solaire dépasse la Terre, les particules du vent solaire interagissent avec le petit champ magnétique permanent. Les électrons sont forcés de tourner à l'extérieur et autour de la Terre dans une direction, et les protons se déplacent dans l'autre direction. Ce flux pousse l'ionosphère de la Terre à créer trois flux distincts qui constituent les principaux jets streams de notre haute atmosphère. Aux latitudes tempérées, les ions positifs s'écoulent vers l'est, tandis qu'à l'équateur il y a un jet stream d'électrons qui s'écoule vers l'ouest.

Ces courants constituent ce que j'appelle le champ magnétique variable et, tant que le vent solaire est constant, notre champ magnétique global est stable et constant en direction du nord et aligné avec le champ magnétique permanent du noyau. Il y a une composante mineure additionnelle de courants électriques comme celui dans l'ionosphère qui est induit dans le manteau, la croûte et les couches en fusion visqueuse à l'intérieur de la Terre.
On ne veut pas compliquer le sujet davantage, mais il y a deux couches externes dans l'espace en dehors de la surface terrestre. La première est une paire de ceintures de radiation connues comme les ceintures de Van Allen (anneaux de particules à haute énergie qui entourent notre globe) et en dehors bien plus loin se trouve le courant extérieur du vent solaire lui-même qui s'ajoute à la coque externe du champ magnétique multicouches. [McCanney, 2002, p19-20]

Dans un des articles de McCanney, il écrit sur l'influence des lunes sur le champ magnétique d'une planète :

La corrélation empirique entre les lunes et les champs magnétiques planétaires est connue depuis un certain temps et est sans aucun doute exacte, surtout dû aux données récentes de Voyager I et II. [...]

Avec la prise de conscience que les corps chargés existent dans l'espace et que la Lune, Mercure et d'autres corps célestes s'éloignent des orbites de Kepler, nous pouvons établir les généralisations suivantes. L'hypothèse de base est que les champs magnétiques sont induits par l'étoile ou la planète en rotation à l'intérieur d'un corps en orbite légèrement chargé.

L'idée est que tout le système Terre-Lune-Soleil fonctionne globalement pour créer le champ magnétique terrestre. Le vent solaire, la Lune, les couches de l'ionosphère (qui à son tour crée les jet streams), la couche de la croûte terrestre, la couche fondue et le noyau de la Terre font tous partie de ce système. Chaque couche se bâtit sur elle-même. La partie intéressante est que ce n'est pas juste l'intérieur de la Terre qui forme le champ magnétique, comme le suppose la plupart des géologues. Le système est aussi à la merci des forces externes dans le système solaire (surtout le Soleil et la Lune). McCanney croie que les forces externes dans le système solaire provoquent probablement les changements périodiques dans l'orientation magnétique de la Terre.

Ce que je trouve aussi intrigant est le rôle que jouent les lunes dans la formation des champs magnétiques planétaires. Un examen rapide du système solaire nous montre qu'il est vrai que seules les planètes qui ont des lunes assez grandes ont une champ magnétique significatif. Selon McCanney, la raison est que les champs magnétiques planétaires sont mus par une planète en rotation à l'intérieur d'un corps chargé (p.ex. une lune). Donc, bien qu'une planète puisse avoir un certain niveau de magnétisme interne, la taille et la force de son champ magnétique est largement le produit d'une dynamique entre la planète et sa lune (ou ses lunes).

Cela signifie aussi que d'autres corps fortement chargés comme des comètes pourraient potentiellement semer le chaos dans la dynamo naturelle d'un système planète-lune-soleil si elles passaient suffisamment près. Ce mécanisme de passage cométaire est le postulat de McCanney pour la cause des inversions des pôles magnétiques. Cela signifie qu'au lieu de regarder le sol et attendre que les pôles magnétiques changent magiquement, peut-être devrions-nous regarder dans l'espace et surveiller tous signes imminents « là dehors ».

Il semble qu'il y a quelque chose qui ne va pas dans la théorie de la dynamo actuelle telle qu'elle est proposée par les astronomes et les géologues officiels. Cette théorie peut fonctionner sur Terre, mais elle s'écroule complètement pour les planètes extérieures. Pour Uranus et Neptune, nous voyons que l'axe polaire magnétique est très écarté de l'axe de rotation de chaque planète à la fois en direction et en décalage (voir image ci-dessous). Si les théoriciens officiels ont raison, cela implique un processus d'un fluide interne qui favorise un côté de ces planètes au lieu d'un processus plus ou moins centré vers le noyau. La théorie devient un peu absurde sur ce point. Cependant, si nous acceptons ce que dit McCanney, alors il y a probablement bien plus qui se passe pour former ces champs magnétiques que les notions simplistes que supposent les astronomes officiels ; la configuration lunaire, le vent solaire, et la période de rotation peuvent jouer un grand rôle pour déterminer comment se manifeste le champ magnétique.


Récemment, il y a eu un article écrit sur le Modern Survival Blog, intitulé, « "Pole Shift: North Races, South Crawls" (Mouvement du pôle : le nord fonce, le sud se traîne). L'auteur présente une grande quantité de données montrant que, tandis que le pôle nord magnétique de la Terre fonce vers la Sibérie, le pôle sud ralentit en réalité. Cela signifie que l'axe des pôles magnétiques ne passe pas droit à travers la planète, mais favorise un côté. Il écrit :

Se pourrait-il que le noyau externe, ou une partie, soit excentré, causant l'axe polaire magnétique à passer d'un côté de la planète plus que l'autre ? Cela ne causerait-il pas une oscillation de la planète ?
La consistance du fer change-t-elle dans une partie du noyau externe plus que dans l'autre ?

Si le noyau externe est « centré » avec le reste de la Terre et que la composition du fer en fusion est considérée comme relativement cohérente, ces observations indiquent-elles que l'axe magnétique se courbe ou se vrille quand il passe à travers la planète ?


Il se trouve que ceci peut être un sujet discutable. Il n'est peut être pas nécessaire de penser qu'un côté de la planète est unique comme le suggère l'auteur. Comme déclaré ci-dessus, c'est exactement ce que nous voyons sur Uranus et Neptune, seulement sous des formes plus extrêmes ; sur ces planètes extérieures, l'axe polaire magnétique est loin de passer par le centre de la planète.
Mais selon la théorie de McCanney, ces errances polaires ne sont peut être pas dues à des changements planétaires internes mais à des changements dans notre environnement externe qui comprend la Lune, le Soleil et d'autres corps chargés qui passent près de la planète. Peut-être même de subtils changements dans la Lune et comment elle se charge électriquement pourrait produire ces changements ? Peut-être le vent solaire change-t-il quelque chose et provoque ces décalages ?

Nourriture pour la Lune (et autres corps cométaires chargés)

Avant de conclure, je voudrais mentionner un texte classique du livre du Dr Ouspensky, Fragments d'un enseignement inconnu, où il cite l'enseignant mystique et spirituel George Ivanovich Gurdjieff dans un entretien donné à Moscou il y a presque un siècle. Gurdjieff, comme le savent certains, était un homme qui possédait de grandes connaissances dans les questions ésotériques, bien que l'endroit où il a reçu cet enseignement soit incertain. Ceux qui ont pris le temps d'étudier Gurdjieff savent qu'il était précis dans ses descriptions de la psychologie et du développement psychologique. La psychologie et la neuroscience modernes commencent juste à saisir ce qu'il disait sur de nombreux aspects.


Gurdjieff a aussi fait beaucoup de remarques sur les sciences et la place de l'homme dans l'Univers. Une de ses remarques les plus énigmatiques tourne autour du rapport de l'Homme avec la Lune. Il déclarait brutalement que nous sommes « de la nourriture pour la Lune ». Beaucoup croient que cette expression contient une signification ésotérique profonde - et cela peut très bien être le cas - mais cela pourrait être une base scientifique évidente également. Gurdjieff a aussi fait d'autres commentaires intéressants sur la Lune qui correspondent étroitement avec ce que dit McCanney. En parlant des échanges d'énergie possibles entre la Terre et la Lune, Gurdjieff déclare :

Cette énergie est collectée et préservée dans un accumulateur immense situé à la surface de la Terre. Cet accumulateur est la vie organique sur Terre. La vie organique sur Terre nourrit la Lune. Tout ce qui vit sur la Terre, les gens, les animaux, les plantes, constituent de la nourriture pour la Lune. La Lune est un être vivant énorme qui se nourrit de tout ce qui vit et croît sur la Terre. La Lune ne peut exister sans la vie organique sur Terre, pas plus que la vie organique sur Terre ne pourrait exister sans la Lune. De surcroît, relativement à la vie organique, la Lune est un énorme électro-aimant. Si l'action de l'électro-aimant était arrêtée soudainement, la vie organique s'écroulerait.

Ce qu'il dit a du sens si nous considérons que la Lune peut être nécessaire pour maintenir le grand champ magnétique terrestre qui protège l'Homme et toutes les autres créatures des radiations cosmiques. Comment la vie organique à la surface de la Terre survivrait-elle sans un tel environnement magnétique idéal ? Elle ne le pourrait pas - du moins pas à la surface. Et si la théorie de McCanney est vraie, alors la Lune est une partie indispensable de l'environnement magnétique unique de la Terre. Gurdjieff mentionne aussi que la Lune est un immense « électro-aimant » en relation avec la vie sur Terre. Gardez à l'esprit que Gurdjieff a fait ce commentaire au début des années 1900 avant qu'il y ait connaissance des effets électriques dans le système solaire et les planètes. Gurdjieff était certainement en avance sur son temps, semble-t-il.


Revenons aux déplacements des pôles et aux changements terrestres. On a récemment observé que le Groenland a eu son premier lever de Soleil deux jours plus tôt cette année. C'est resté un mystère jusqu'à présent, mais cela n'a pas empêché les gens de relier cet événement aux morts massives d'animaux et aux errances des pôles magnétiques.

McCanney fait remarquer que la croûte terrestre ne contient pas de zones magnétiques permanentes alignées, en moyenne, en direction du nord. Si le champ magnétique terrestre change réellement à cause de forces externes, ces grands domaines magnétiques dans la croûte peuvent être les dernières choses à vivre le déplacement. Comme le champ externe changeant tire ces domaines dans une nouvelle direction, cela pourrait causer soulèvements, séismes, volcans et peut-être même une élévation du sol jusqu'à ce que la croûte devienne stable dans une nouvelle configuration. Si l'élévation du sol change, cela peut expliquer pourquoi le Groenland a vu le retour du Soleil un peu plus tôt cette année. Cela est plus logique que les explications du réchauffement global qui circulent en ce moment.

En revenant au point de départ sur ces carouges à Beebe en Arkansas, je maintiens mon hypothèse que leurs décès pourrait avoir été causé par l'explosion d'un bolide ou d'une comète en altitude. Il semble que la Terre n'était pas le seul objet céleste impacté durant cette période. Une sonde chinoise a pris récemment une vidéo d'un impact de météore sur la Lune. Plusieurs comètes plongeant sur le Soleil ont été observées juste avant cette période. Selon Karl Battams du Naval Research Lab à Washington D.C., sur une période de dix jours commençant le 3 décembre 2010, « la sonde SOHO (Solar and Heliospheric Observatory) a détecté 25 comètes qui plongeaient dans le Soleil. » Comme noté par Battams dans l'article original, c'est fortement inhabituel.

Selon Mc Canney, il devrait y avoir le passage d'une comète fortement chargée près de la Terre pour provoquer une inversion complète du champ magnétique terrestre. Peut-être avons-nous eu un avant-goût des choses à venir ? Et si une grande comète (de la taille d'une planète ou d'une lune) passait à ras de la Terre, vous pouvez être sûr qu'il y aurait plus que quelques morts massives d'animaux. Après coup, nous serions heureux de reconnaître la surface de la Terre - en supposant que quelqu'un soit toujours vivant.


Source : http://fr.sott.net/articles/show/2442-Mouvement-des-poles-Regardez-le-ciel-
avatar
geoff78
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dossier pôle nord magnétique et basculement des pôles.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum